Relation de la cérémonie funèbre consacrée à la mémoire de feu M. le Gal de division Olivier,... exécutée le 21 octobre 1813, dans l'église de Saint-Maurice, à Lille

Publié par

Impr. de Leleux (Lille). 1813. Olivier. In-8ô. Pièce.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Publié le : vendredi 1 janvier 1813
Lecture(s) : 0
Source : BnF/Gallica
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

RELATION
DE LA
CÉRÉMONIE FUNÈBRE,:.
CONSACRÉE
A la mémoire de feu M. le Général de Division.
OLIVIER,-Baron de l'Empire, grand Officier de
la Légion d'honneur, Chevalier de l'Ordre de la
Cooronne de fer, et Commandant la 16.e Division
militaire ; par le Corps des Officiers de la même
Division; exécutée le 21 Octobre 1813, dans
l'église de Saint Maurice, à Lille.
Les Officiers de toutes armes et de tous grades, employés
dans la 16.e Division militaire, voulant rendre à la mémoire
de M. le Général OLIVIER, commandant la Division, décédé
le 27 Septembre 1813, les honneurs que le devoir et la
reconnaissance leur imposaient, résolurent qu'il serait cé-
lébré un Service solennel le 21 Octobre 1813, dans l'église
de Saint Maurice, à Lille, pour le repos de lame du Gé-
néral, et que cette cérémonie serait accompagnée de toute
la pompe que réclamait le haut rang et la distinction du-
Défunt.
Le 20 au soir, le son des cloches annonça aux habitâns
de Lille, l'objet de la cérémonie du lendemain : le
cataphalque qui était préparé, fut gardé la nuit par ua
détachement du 51.e Régiment de ligne.
(2)
Le 21, h 7 heures du matin , des pelotons de Cavalerie
et d'Infanterie furent placés près de l'église , dont la nef
du milieu fut réservée pour les Autorités civiles et mili-
taires , tant de la ville de Lille que des autres villes de
la 16 Division. Dès neuf heures, les autres personnes
invitées se présentèrent et furent placées dans les nefs et
les chapelles latérales de l'église. A dix heures , le son des
cloches annonça de nouveau la cérémonie. La garde na-
tionale de Lille arriva précédée de sa musique particulière
et suivie des détachemens de tous les. Corps de la garnison.
- En ce moment, toutes les Autorités se réunissaient chez
M. le Préfet du département du Nord, où M. Laigle, Ins-
pecteur aux revues de la i.6.e Division, exprima dans un
discours plein d'onction et de sensibilité , les regrets que la
perte du brave Général excitait dans tous les coeurs, et
retraça à la mémoire de l'assemblée, la gloire, les talens
et les vertus qui illustrèrent la carrière du Défunt.
Le Cortège se mit en marche de l'Hôtel de la Préfecture,
précédé de trompettes et de tambours voilés, dont les
roulemens et les sons prolongés faisaient une impression
triste. Ensuite marchait un peloton de Sous - officiers,
Suivi de vieux Soldats décorés de la croix des braves et
portent les armoiries du Général. MM. les Généraux,
les Officiers supérieurs et Chefs de Corps, M. le Préfet
du département, M. le Président du Tribunal de com-
merce, MM. les Adjoints au Maire de Lille, MM. les
Juges des Tribunaux, les Chefs des diverses Adminis-
Aralions et les Députés envoyés par tous les Régimens
de la Division, formaient le Cortège : il se rendit dans
.cet ordre à l'église de Saint Maurice, laquelle était tendue
de noir et ornée de trophées d'armes qu'entouraient des
crêpes funèbres. Dans le choeur s'élevait un sarcophage

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.