Réponse aux proclamations du comte de Lille et des alliés

Publié par

impr. de Vve Perronneau (Paris). 1815. France -- 1815 (Cent-Jours). 8 p. ; in-8.
Les Documents issus des collections de la BnF ne peuvent faire l’objet que d’une utilisation privée, toute autre réutilisation des Documents doit faire l’objet d’une licence contractée avec la BnF.
Publié le : dimanche 1 janvier 1815
Lecture(s) : 3
Source : BnF/Gallica
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

RÉPONSE
AUX
PROCLAMATIONS
DU COMTE DE LILLE
ET
", DES ALLIÉS.
DEPUIS l'arrivée de notre auguste Empereur,
les ennemis intérieurs et extérieurs s'agitent
en cent façons pour semer le trouble et la
discorde parmi nous, et nous exciter à une
guerre civile , seul but de tous leur désirs.
Répandant des bruits tour-à-tour allarmans et
pacifiques , espércnt-ils. nous faire prendre le
change sur leurs affreux dessins ? non sans
( :1 )
doute 1 leurs manœuvres sont -connues., dé-
jouées , et n'excitent que le mépris. En vain
nous accablent-ils de proclamations poippeuses,
de déclarations authentiques : l'expérience leur
a yrouvé que cette ruse grossière ne peut nous
séduire, et qu'un peuple peut bien, lorsqu'il y
est contraint par la force, courber quelques
instant sa tête sous le joug; mais affsst qu'il
sait reprendre ses droits , et résister à des in-
sinuations perfides , lorsqu'il s'agit de défendre
sa liberté. Supposons pour un instant que ces
proclamations, ces déclarations émanent véri-
tablement du comte de Lille, ou des puissances
alliés, comme le soutiennent leurs partisans :
que veulent- ils, que demandent-ils , que pro-
mettent-ils*?
Français, ils veulent nous asservir comme de
vils esclaves. Ils demandent la tranquillité et
la paix de l'Europe; et pour -l'obtenir, c'est en
armes qu'ils se présentent. Ils vous promettent
un bonheur à venir; et pour vous le procurer,
ils préparent les fléaux destructeurs de la guerre.
Croyerit-ils donc envahir la France sans résis-
tance ? dicter des lois à un peuple belliqueux,
€t que l'honneur a toujours conduit ? Ont-ils
oublié , qu'avec moins d'énergie ( puisqu'un

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.