Adieu à Berlin

De
Publié par

Roman traduit de l'anglais par : Ludmila Savitsky Dans les six récits qui composent Adieu à Berlin, Isherwood capte magnifiquement le Berlin du début des années trente. Le narrateur, « Christopher », dépeint les événements qui accompagnent la montée du nazisme à travers une série de personnages : Frauleïn Schroeder, sa pittoresque logeuse ; l’inoubliable Sally Bowles, jeune actrice anglaise « divinement décadente » qui chante dans le cabaret du coin ; les Nowak, une famille d’ouvriers qui travaille dur ; les Landauer, une riche famille juive qui possède des magasins et ne va pas tarder à être ruinée. Sans se départir de son humour, Isherwood capte magnifiquement le Berlin de ces années-là : le charme de ses avenues et de ses cafés ; le grotesque de sa vie nocturne, ses vices et ses intrigues ; la puissance de ses gangs et de ses millionnaires. Avec, de plus en plus présente et menaçante, l’ombre de Hitler. Écrit en 1939, paru pour la première fois en français en 1979, Adieu à Berlin a inspiré une pièce de théâtre et deux films, dont la célèbre comédie musicale Cabaret, interprétée par Liza Minelli et Michael York, et reprise sous forme de spectacle, entre autres, aux Folies Bergère (2002-2008).
Publié le : mercredi 16 janvier 2013
Lecture(s) : 10
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213667744
Nombre de pages : 306
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Roman traduit de l'anglais par : Ludmila Savitsky Dans les six récits qui composent Adieu à Berlin, Isherwood capte magnifiquement le Berlin du début des années trente. Le narrateur, « Christopher », dépeint les événements qui accompagnent la montée du nazisme à travers une série de personnages : Frauleïn Schroeder, sa pittoresque logeuse ; l’inoubliable Sally Bowles, jeune actrice anglaise « divinement décadente » qui chante dans le cabaret du coin ; les Nowak, une famille d’ouvriers qui travaille dur ; les Landauer, une riche famille juive qui possède des magasins et ne va pas tarder à être ruinée. Sans se départir de son humour, Isherwood capte magnifiquement le Berlin de ces années-là : le charme de ses avenues et de ses cafés ; le grotesque de sa vie nocturne, ses vices et ses intrigues ; la puissance de ses gangs et de ses millionnaires. Avec, de plus en plus présente et menaçante, l’ombre de Hitler. Écrit en 1939, paru pour la première fois en français en 1979, Adieu à Berlin a inspiré une pièce de théâtre et deux films, dont la célèbre comédie musicale Cabaret, interprétée par Liza Minelli et Michael York, et reprise sous forme de spectacle, entre autres, aux Folies Bergère (2002-2008).
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.