Albert Camus, fils d'Alger

De
Publié par

Pour la première fois, une biographie s’attache à éclairer le génie d’Albert Camus par le génie de sa terre natale, l’Algérie, et celui de sa ville tant aimée, Alger, sans lesquelles, disait-il, il ne pouvait pas vivre… 
L’Algérie est l’espace tout entier de son imaginaire et de son engagement. Avec le temps, le conflit et l’exil, elle est même devenue une sorte d’Eden illuminant cette part intime qu’il appelait « obscure » et dont il regrettait, un an avant sa mort, qu’elle ne fût pas davantage perçue. 
Il fallait un autre fils d’Alger pour comprendre cette dimension sensible de l’écrivain. Alain Vircondelet a grandi dans un quartier populaire, il a fréquenté les mêmes écoles, les mêmes plages, les mêmes lieux qu’Albert Camus. Grâce à son ample connaissance de l’œuvre, il raconte la douleur de l’exil et la nostalgie d’un pays devenu mythique, lieu de refuge et de consolation…

Considéré comme un des meilleurs biographes de sa génération, traduit en de nombreuses langues, Alain Vircondelet a consacré plusieurs biographies à de grandes figures de la littérature et de la spiritualité, dont Antoine de Saint-Exupéry, Marguerite Duras, Blaise Pascal et Séraphine de Senlis.

« Vous avez ce qu’il faut de justesse de ton, de maîtrise dans la construction et de retenue dans l’émotion pour restituer dans sa vérité le Camus, tel en tout cas que je l’ai connu. » Jean Daniel, Le Nouvel Observateur

Publié le : mercredi 6 janvier 2010
Lecture(s) : 39
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213660745
Nombre de pages : 396
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Pour la première fois, une biographie s’attache à éclairer le génie d’Albert Camus par le génie de sa terre natale, l’Algérie, et celui de sa ville tant aimée, Alger, sans lesquelles, disait-il, il ne pouvait pas vivre… 
L’Algérie est l’espace tout entier de son imaginaire et de son engagement. Avec le temps, le conflit et l’exil, elle est même devenue une sorte d’Eden illuminant cette part intime qu’il appelait « obscure » et dont il regrettait, un an avant sa mort, qu’elle ne fût pas davantage perçue. 
Il fallait un autre fils d’Alger pour comprendre cette dimension sensible de l’écrivain. Alain Vircondelet a grandi dans un quartier populaire, il a fréquenté les mêmes écoles, les mêmes plages, les mêmes lieux qu’Albert Camus. Grâce à son ample connaissance de l’œuvre, il raconte la douleur de l’exil et la nostalgie d’un pays devenu mythique, lieu de refuge et de consolation…
Considéré comme un des meilleurs biographes de sa génération, traduit en de nombreuses langues, Alain Vircondelet a consacré plusieurs biographies à de grandes figures de la littérature et de la spiritualité, dont Antoine de Saint-Exupéry, Marguerite Duras, Blaise Pascal et Séraphine de Senlis.
« Vous avez ce qu’il faut de justesse de ton, de maîtrise dans la construction et de retenue dans l’émotion pour restituer dans sa vérité le Camus, tel en tout cas que je l’ai connu. » Jean Daniel, Le Nouvel Observateur
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi