Alter Egaux

De
Publié par

Né au à Fez au Maroc, arrivé en bas âge en France, l’auteur, après une enfance mouvementée entre ces deux pays, poursuit des études en informatique. Il
écrit depuis son adolescence.


En 2004, il décide de se lancer dans la littérature. Son univers, d’une imagination très riche, reste pourtant au coeur de l’humain et de ses préoccupations.


Alter Egaux en est l’exemple parfait. Retraçant la possibilité d’un monde de femmes, ce récit plein d’actions et d’intrigues n’en aborde pas moins des thèmes contemporains. Il vous amènera dans un univers merveilleux, sensible et terrible à la fois.


Publié le : mardi 1 janvier 2008
Lecture(s) : 24
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9999998534
Nombre de pages : non-communiqué
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Chapitre premier
La longue procession continuait daffluer. La
cour de la cité dUlva était pleine de monde. Les
longues caravanes dhypoceros défilaient sous les
balcons de la forteresse de la Maestra Zora. Les
Dominia Intendancia venaient de tout lempire
des femmes.
Elles étaient vêtues de magnifiques toilettes,
faites des tissus les plus raffinés par leurs ou-
vrières « délicates et adroites ».
Il y avait abondance de parures, plus belles et
chamarrées les unes que les autres.
Elles avaient dû traverser les grandes vallées
pour certaines, les autres étaient venues sur leur
embarcation empruntant le fleuve jusquau port
dUlva. Au balcon, lIntendancia Doa était avec
3
Gomar la cynique. Toutes deux contemplaient ce
merveilleux défilé.
 Tout Zoolh est là ! commenta Gomar.
 Oui, aucune des quatre-vingt-treize dentre
nous ne manquera au conclave, répondit Doa.
Mais qui est cette femme en train de prêcher au
milieu de la foule ?
 Ah, cest Walida ! On la surnomme « la folle
de Sauron », car elle finira par nous porter le
mauvais il !
 Vous entendez ce quelle dit ?
 Je ny prête plus attention.
Walida se tenait sur une estrade au milieu de
la foule qui applaudissait au passage des Inten-
dancia.
 Écoutez-moi !
Écoutez-moi ! Vous qui ne
faites attention quà ce qui brille de lextérieur !
La quête des absolus est une vanité absolue Si
quand bien même notre grande trouvaille fut
dapprocher lirréel. Après nous il ny aura plus
rien, car nous venons
de lirréel et nous y
retournerons. Immortalité, éternité promise, reste
4
temporelle Disparaîtra aussi léternité ! Après
nous il ny aura plus rien, même ces paradis
promis disparaîtront. Après nous il ny aura plus
rien Alors profitons de tout, ici et maintenant !
Penchées sur le bord du balcon, Gomar et Doa
se regardèrent consternées.
 Et vous ne faites rien ? sexclama Doa.
 Que voulez-vous que nous fassions ? Tous
ses tests sont excellents. Elle est parmi les plus
douées de lempire de Zoolh Impossible de
lintégrer dans lorganisation, trop de risque de
désordre, impossible de lui faire quelque chose,
trop de contestation. Nous la laissons comme ça.
Tant quelle ne compromet pas la quiétude dUlva,
elle nenfreint aucune règle.
 Tenez, regardez dans le cortège, cest Luna
du Dominia de Noz, cest ma voisine en quelque
sorte
 Comment sont vos relations avec elle ?
 Excellentes ! Quoiquelle menvie mes femmes
Robusta, en surnombre selon elle. Mais nous en
reparlerons demain.
5
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.