Attends-moi, j'arrive

De
Publié par

Trois soeurs vénézuéliennes débarquent au Havre en 1938 au bras de Jacques Margerin, fils de pasteur, tombé fou amoureux de l'aînée, au point de l'épouser. Ce n'est qu'une première étape pour les belles tout juste sorties des bidonvilles de Caracas qui veulent conquérir Paris. Elles vont y parvenir en pleine Occupation. Totalement indifférentes aux temps sombres que traverse la France, elles multiplient fêtes, amitiés et autres affinités aussi bien avec les Allemands, les Français, les collabos que les gaullistes. Légères et amorales, ces Rastignac en jupon vivent l'Occupation comme un temps béni d'ascension sociale, d'enrichissement et de frivolité, assurées que de tout temps, l'intérêt, le calcul et le sexe ont gouverné le monde. Portrait haut en couleurs de trois jeunes émigrées qui n'ont pas froid aux yeux, Attends- moi, j'arrive dépeint avec humour et férocité l'envers d'un monde que la mémoire nationale a le plus souvent réécrit ou occulté.
Publié le : mardi 16 juin 2009
Lecture(s) : 37
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782226199959
Nombre de pages : 256
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Trois soeurs vénézuéliennes débarquent au Havre en 1938 au bras de Jacques Margerin, fils de pasteur, tombé fou amoureux de l'aînée, au point de l'épouser. Ce n'est qu'une première étape pour les belles tout juste sorties des bidonvilles de Caracas qui veulent conquérir Paris. Elles vont y parvenir en pleine Occupation. Totalement indifférentes aux temps sombres que traverse la France, elles multiplient fêtes, amitiés et autres affinités aussi bien avec les Allemands, les Français, les collabos que les gaullistes. Légères et amorales, ces Rastignac en jupon vivent l'Occupation comme un temps béni d'ascension sociale, d'enrichissement et de frivolité, assurées que de tout temps, l'intérêt, le calcul et le sexe ont gouverné le monde. Portrait haut en couleurs de trois jeunes émigrées qui n'ont pas froid aux yeux, Attends- moi, j'arrive dépeint avec humour et férocité l'envers d'un monde que la mémoire nationale a le plus souvent réécrit ou occulté.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant