Au début d'un bel été

De
Publié par

Mère envolée, père surmené, Jérôme, treize ans, apprend silencieusement la solitude et le besoin d'amour. Son seul ami, Gavroche, l'enfant de toutes les libertés. Quand un cambrioleur s'introduit dans l'appartement, c'est en pensant au courage de Gavroche qu'il trouvera celui de le faire arrêter. Et puis Jérôme disparaît. Sans raison apparente, sans explication. Jeune fugueur comme tant d'autres, il lance ainsi un signal de détresse. Il sera entendu. Par Brendalyne, qui a son âge, et son garde du corps le chat Zarathoustra, par Fiacre, cinq ans, abandonné lui aussi. Leur petite famille bizarre connaîtra bien des aventures avant que tout ne rentre dans l'ordre mais quel ordre ? Jacques Duquesne a choisi de cacher sous la tendresse, le rire, le pathétique, la violence secrète d'une société attachée en priorité à son confort et qui en oublie d'aimer avec douceur, de rêver. Les enfants, eux, savent encore. Souvent ils le paient cher.
Publié le : mercredi 3 février 1988
Lecture(s) : 16
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246404293
Nombre de pages : 272
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Mère envolée, père surmené, Jérôme, treize ans, apprend silencieusement la solitude et le besoin d'amour. Son seul ami, Gavroche, l'enfant de toutes les libertés. Quand un cambrioleur s'introduit dans l'appartement, c'est en pensant au courage de Gavroche qu'il trouvera celui de le faire arrêter. Et puis Jérôme disparaît. Sans raison apparente, sans explication. Jeune fugueur comme tant d'autres, il lance ainsi un signal de détresse. Il sera entendu. Par Brendalyne, qui a son âge, et son garde du corps le chat Zarathoustra, par Fiacre, cinq ans, abandonné lui aussi. Leur petite famille bizarre connaîtra bien des aventures avant que tout ne rentre dans l'ordre mais quel ordre ? Jacques Duquesne a choisi de cacher sous la tendresse, le rire, le pathétique, la violence secrète d'une société attachée en priorité à son confort et qui en oublie d'aimer avec douceur, de rêver. Les enfants, eux, savent encore. Souvent ils le paient cher.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.