Au massacre mondain

De
Publié par

« L'auteur s'excuse d'avoir moins d'imagination que la vie. »
Frédéric Dard



« Au Massacre mondain » est l'enseigne d'une salle de spectacle miteuse, un beuglant où, pour subsister, aboutit un jour Carmona, chanteur de talent mais sans ressources. Pour subsister, il s'y produit dans un spectacle d'une vulgarité affligeante.
La chance semble le servir en plaçant sur son chemin le brave libraire Grillot, pourvu de revenus confortables, qui lui fera connaître Félicie. Ce sera entre elle et Carmona le coup de foudre.
Félicie, femme passionnée, calculatrice, aura pour le chanteur bien d'autres ambitions. Mais, pour les réaliser, elle ira très loin...





Edité en 1948 aux éditions P. Chatelet et Cie, ce roman d'une remarquable tension dramatique dépeint en Carmona un personnage prédestiné au malheur. Quant à Félicie, elle illustre un thème que l'on retrouvera fréquemment dans l'oeuvre de Frédéric Dard : celui de la femme amoureuse et perverse qui conduit fatalement l'homme à sa perte.
Ce roman est précédé d'une préface particulièrement élogieuse, rédigée sous forme de lettre, de Georges Simenon.




Publié le : mercredi 6 novembre 2002
Lecture(s) : 20
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213659671
Nombre de pages : 306
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
« L'auteur s'excuse d'avoir moins d'imagination que la vie. »
Frédéric Dard



« Au Massacre mondain » est l'enseigne d'une salle de spectacle miteuse, un beuglant où, pour subsister, aboutit un jour Carmona, chanteur de talent mais sans ressources. Pour subsister, il s'y produit dans un spectacle d'une vulgarité affligeante.
La chance semble le servir en plaçant sur son chemin le brave libraire Grillot, pourvu de revenus confortables, qui lui fera connaître Félicie. Ce sera entre elle et Carmona le coup de foudre.
Félicie, femme passionnée, calculatrice, aura pour le chanteur bien d'autres ambitions. Mais, pour les réaliser, elle ira très loin...






Edité en 1948 aux éditions P. Chatelet et Cie, ce roman d'une remarquable tension dramatique dépeint en Carmona un personnage prédestiné au malheur. Quant à Félicie, elle illustre un thème que l'on retrouvera fréquemment dans l'oeuvre de Frédéric Dard : celui de la femme amoureuse et perverse qui conduit fatalement l'homme à sa perte.
Ce roman est précédé d'une préface particulièrement élogieuse, rédigée sous forme de lettre, de Georges Simenon.




Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi