//img.uscri.be/pth/3a5b8fb87119f790853e019d500d5fbbd956bedf
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Avant de partir

De
224 pages

« Avant de m'éloigner pour toujours,  j'ai rassemblé un certain nombre de moments de ma vie. Longue. J'ai tiré une conclusion qui pourra être utile à mon prochain : nous sommes en grande partie déterminés. Seuls les êtres exceptionnels peuvent vraiment agir sur leur destinée. Je ne suis pas de ceux-ci. Je sais, certes, que je fus singulier, mais sans y être pour grand-chose. D'où mon immense gratitude envers le Ciel. »

E. O.

Voir plus Voir moins
© Éditions Grasset & Fasquelle, 2013.
Photos de la jaquette : © Bertrand Poirot-Delpech au volant de l’A2 Citroën, 1919, Phaëton/Tous droits de reproduction réservés.
ISBN 978-2-246-80487-1
Quelques livres Du même auteur
L’Orphelin de mer. (Prix Interallié)
Les Enracinés, Le Sagittaire.
La Cohorte, Plon.
Godelureaux, Denoël.
Le Jeune Homme à l’impériale, La Table Ronde.
L’escalier des heures glissantes
, R. Laffont.
L’Un dans l’autre, J.-C. Lattès.
Panne sèche, Denoël.
Le temps me dure un peu, Denoël. (Prix Roger-Nimier)
L’Arrière-Saison, Denoël.
Le Faux Pas, Albin Michel.
Les Livres dans la peau, Grasset. (Prix Sainte-Beuve)
Humeurs chroniques, Gallimard.
Lettre à mon genou, Grasset. (Prix Marcel-Proust)
Ma langue aux chats, Les Belles Lettres.
Venise, à tous les temps, Grasset.
La nature est ma seconde nature, Grasset.
Marco, le lion vole, Grasset.
Jean de Bourges, théâtre, Denoël.
De si longues vacances, œuvres complètes, tome I, Grasset.
À fleur de cœurs, œuvres complètes, tome II, Grasset.
Etc.
Plus ne suis ce que j’ai été Et ne le saurais jamais être ; Mon beau printemps et mon été On fait le saut par la fenêtre.
Clément Marot
En souvenir d’Yvon, bien sûr.
Table
Piano perdu
Inédits
Fil de la plume
Boy-scout
Roberto
Enlèvement
Gurdjieff
Autonomistes
Pleine nature
Retour à Attys réincarné
Illustration de ces appuis spontanés
Antiquité
Exécutant
Nomade
Pologne
Entracte
Célibat démenti
Paternité
Cœur
Amis
Snobismes
Intersignes
Insidieux
Frugalité
Rencontre déterminante
Automobile
Intrus
Suscinio
Corollaires
Tuteur
Insolite
Échecs
Écrivain
Éthique
Divertimento
Médicinales
Erreur sur la personne
Insouciances
Angoisse
Blocage
Citron acide
Général du cotillon
Conversations sur un banc
On ferme, on ferme
Ce ne sera pas un livre, mais une série de remarques ou d’anecdotes qui pourraient être utiles à autrui. Certaines sont le résultat d’une expérience de près d’un siècle, et je ne cherche pas à convaincre, je ne suis pas prosélyte, mais je pense que mon témoignage, après tant d’autres, renforce des convictions ou des intuitions alentour.
Je commence par le plus important. Le hasard. Mme de La Tour du Pin a écrit, dans ses passionnants mémoires autour de la révolution de 1789, que le hasard est l’incognito de la providence. En rapportant tous les faits de sa vie particulièrement éprouvée – et protégée –, elle établit une démonstration convaincante. Surtout si on la complète avec ce qu’on a vécu personnellement. Nous sommes incontestablement déterminés pour l’essentiel. J’ai pu vérifier qu’existe la loi des causes et des effets. De mon vivant (je reviendrai sûrement sur ces trois mots). Jouhandeau a écrit que la vie a dicté sa vie. Je sais, en conclusion de la mienne, que j’ai été une sorte de bouchon sur l’eau, n’intervenant que rarement dans le déroulement de mes jours. (Je me sers souvent des adverbes, car ils aident à nuancer ou à souligner, dussé-je irriter les puristes.)