Bandoulière

De
Publié par

Bandoulière, un mot qui chante plus qu'il ne parle, pour célébrer les maquisards, francs-tireurs et autres déserteurs de la pensée unique et du libéralisme le plus outrancier. Ceux qui dans les lisières, les friches ou les contre-allées, appellent de leurs mots, de leurs images à un monde debout, sorti de sa gangue. Cinq nouvelles proposées comme un appel d'air, un signe de connivence, une déclaration d'intention. Donner à entendre la parole des sans-grades, des invisibles, ces fantassins du petit matin, trop souvent réduits à une variable d'ajustement ou à une courbe de productivité. Bandoulière, parce-que: "À l'école de la poésie, on n'apprend pas, on se bat."(Léo Ferré) "Tous les mots, brisés d'un coup, tombent à terre avec un bruit de corps mou qui chute. Je les assemble en désordre et les fourre vite fait dans ma poche. Aussitôt ils se regroupent "Écrire c’est un duel". Je souris en les regardant, hébété, vidé, puis je retourne me coucher. Le travail ordinaire, aliénant et subalterne attendra. Au bout de quelques secondes, je m'endors enfin."
Publié le : jeudi 24 septembre 2015
Lecture(s) : 11
Tags :
Source : http://www.monpetitediteur.com/librairie/livre.php?isbn=9782342042207
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782342042207
Nombre de pages : 38
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Alain Plaisant BANDOULIÈRE
Mon Petit Éditeur
Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Mon Petit Éditeur 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France IDDN.FR.010.0120624.000.R.P.2015.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication par Mon Petit Éditeur en 2015
À mon père…
Nature forte
« Je suis parti à 6 h 30… J’étais fatigué, j’avais mal ». Personne ne m’a dit :« Tu es fatigué, c’est tout », Personne… Bus, métro, sueur aigre des vêtements bouillis par trop de lessives, usés jusqu’à la trame, l’odeur tenace de la résignation, des fins de soi diffici-les… Arrivé dans l’entreprise vers 7 h 30, la calvitie ébouriffée et le visage recollé à la hâte, comme propulsé malgré moi entre les lames d’une autre journée tranchante. Les portes de l’ascenseur à peine franchies, l’indicible me prend à la gorge… Le chef des équipes de vente a concocté une animation au-tour du Festival de Cannes. Dans le couloir qui mène à la salle de téléphonie des reproductionsxéroxées:de cinéma  d’affiches «»Il faut sauver le soldat télévente ,nuances de placements »« 50 ,« Le fabuleux destin d’un conseiller clientèle ». Les toilettes ont été transformées en photo call… Sur le pla-teau, une table avec des magnums de champagne, une carte Amex (factice) et des lignes de coke en sucre glace… Partagé entre l’hilarité et la consternation, je pousse la porte et sacrifie au rituel immuable, celui de la feuille de présence à signer dans la case prévue à cet effet (une fois le matin et une fois l’après-midi), je prends note du planning du jour, de ses
7
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant