Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 4,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Barbara au piano vache

De
54 pages
Le mal-être s'est manifesté (amour absent, mais encore trop omniprésent). Pourquoi ? Je l'ignorais jusqu'au jour où, en cours d'allemand, j'eus la "révélation", douloureuse révélation. Cette scène est apparue subitement devant mes yeux et m'a projetée hors du temps présent. En l'espace d'une fraction de seconde, j'ai franchi la barrière de mon subconscient et je me suis retrouvée assise sur ...
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

2  « De nomade en sédentaire, de ma mère à ma grand-mère, de joies furtives en souffrances, quel résultat espérer ? Paradoxalement, j’ai réussi à me poser quelques années, de la sixième à la seconde précisément, sûrement grâce à l’éducation inculquée en partie par ma grand-mère. Des résultats scolaires très convenables, de l’ambition car je ne voulais surtout pas reproduire le modèle maternel. Ma voie semblait toute tracée ; une grande carrière d’avocate ou de journaliste et par conséquent une vie bien réglée. Mon sérieux m’a permis d’entrer au lycée et de réussir mon année
17
Barbara au Piano Vache de seconde, mais sans que je n’y puisse rien, ma ligne de vie s’est déviée et en début de première, l’échec se profile à l’horizon… Tout a commencéà l’été mille-neuf-cent-quatre-vingt-dix-j’aineuf lorsque eu un aperçu de la relation amoureuse. Rien d’outrageant pour une personne dont l’évolution a suivi un cours normal,mais perturbant si celle-ci a connu un décalage. Bref, le lendemain fut assez troublant, car je me suis vu projetée dans le monde adulte et j’ai subitement réalisé que l’amour sous-entendait une profonde implication de soi qui ne pourrait avoir lieu que si le plaisir le guidait. Et pourtant c’était le cas. J’aimais ce garçon que j’avais connu étant petite et que je n’avais pas revu pendant près de sept ans. On s’est découvert au fur et à mesure, puis une attirance mutuelle, des différences, des goûts communs ont 18
Barbara au Piano Vache fait que nous sommes tombés amoureux l’un de l’autre.Au fil des soirs, on se rapprochait. Lentement, timidement, doucement… Ce jeune homme de dix-sept ans n’était que tendresse et amour. Il aimait sa jolie blonde et moi, j’aimais ce qu’il représentait. Je savourais les moments ou il me contait les étoiles et appréciaislorsqu’il me serrait dans ses bras. Nos journées étaient aussi lumineuses que ce soleil méditerranéen qui brillait inlassablement cette année-là et nos nuits au bord de l’eau, caressantes comme la brise. Je pensais naïvement que nous étions faits l’un pour l’autre. A nous voir, j’en étais convaincue, mais nous étions jeunes et à l’abri des ennuis. Un soir, me voyant distante, il me réconforta, puis j’ai oublié que je n’étais probablement pas prête à me donner. J’ai oublié que quelque chose s’était réveillé.19
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin