Bastille et dynamite

De
Publié par

Après avoir réussi à échapper aux agents de la CIA dans «Culotte et redingote au 21e siècle», Sophie et François vivent une vie de famille rangée avec leur petit bébé. Mais cette routine sera vite perturbée par la visite de Mike, un des scientifiques responsable de leur rencontre dans la simulation du passé. On apprend qu’une mutation de la grippe aviaire sévit sur Terre et risque de créer une épidémie aux conséquences désastreuses pour l’humanité. Le seul remède possible réside dans un vaccin qui ne peut être créé qu’à partir de la tourte voyageuse, un oiseau dont l’espèce s’est éteinte au début du 20e siècle.
Mike propose à François de retourner au 18e siècle pour récupérer un spécimen de cet oiseau dans la ménagerie de Louis XV. Ce qui devait être l’affaire de quelques jours devient une opération risquée qui mènera le comte de Besanceau et ses amis dans des situations périlleuses.
Dans le style plein de fraîcheur qu’on lui connaît, Louise Royer nous replonge ici dans les aventures hors du commun de François et de Sophie qui séduisent les jeunes depuis «iPod et minijupe au 18e siècle».
Publié le : dimanche 15 mars 2015
Lecture(s) : 4
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782895975045
Nombre de pages : 228
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Bastille et dynamite Louise Royer
Bastille et dynamite
Louise Royer
Bastille et dynamite
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada Royer, Louise, 1957, auteur  Bastille et dynamite / Louise Royer. (14/18) Publié en formats imprimé(s) et électronique(s). ISBN 9782895974444. — ISBN 9782895975038 (pdf). — ISBN 9782895975045 (epub)  I. Titre. II. Collection : 14/18 PS8635.O956B37 2015 jC843’.6 C20159010241  C2015901025X
Les Éditions David remercient le Conseil des arts du Canada, le Bureau des arts francoontariens du Conseil des arts de l’Ontario, la Ville d’Ottawa et le gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada.
Les Éditions David 335B, rue Cumberland, Ottawa (Ontario) K1N 7J3 Téléphone : 6138303336 | Télécopieur : 6138302819 info@editionsdavid.com | www.editionsdavid.com Tous droits réservés. Imprimé au Canada. er Dépôt légal (Québec et Ottawa), 1 trimestre 2015
À mes parents,qui m’ont légué le plaisir de la lecture.
CHAPITRE 1
La proposition
Et voilà ! Il va enfin le rencontrer. Claude a peine à y croire. En fait, le dernier mois au centre de recherche a laissé dans son esprit une impression d’émerveillement. Il craint l’aiguille du bon sens qui perforerait son ballon d’espérance. La porte de l’appartement s’ouvre sur un homme de haute stature, qui les invite à entrer. Claude le détaille attentivement. Sur le coup, il ne reconnaît pas l’homme effrayé capté sur vidéo, à son arrivée dans ce monde. La longue cheve lure retenue dans le dos par un ruban a disparu, remplacée par une coupe de cheveux à la mode. L’individu porte un pull vert, dont il a retroussé les manches jusqu’aux coudes et qui moule parfai tement ses larges épaules. Un corps d’athlète et un visage à faire soupirer les dames, voilà ce qu’il voit. Des jeans et des souliers confortables complètent sa tenue, d’une élégance sans prétention. Ses yeux d’un vert lumineux presque transparent brillent de plaisir à la vue du compagnon de Claude, qu’il apostrophe dans la langue de Shakespeare :
La proposition
9
— Mike, qu’est ce qui me vaut le plaisir de ta présence à Paris ? Ton message était des plus succincts. — Ah, laissemoi d’abord te présenter mon compagnon, un de tes compatriotes, Claude Lau rence, professeur de microbiologie à l’Université d’AixMarseille et expert dans la lutte contre les pandémies. Nous travaillons ensemble sur un nouveau projet. Claude, je te présente François Maillard. Désolé de vous obliger à parler anglais en ma présence, mais ma maîtrise du français est encore trop imparfaite. Les deux hommes se serrent la main, puis François invite ses visiteurs à le suivre au salon en leur proposant des rafraîchissements. Aussitôt assis, Mike demande : — Sophie n’est pas là ? J’aimerais mieux qu’elle entende ce que j’ai à te dire. — Elle est sortie faire quelques courses de der nière minute. Nous ne t’attendions que vers seize heures. — Ah oui, désolé. Nous sommes arrivés un peu tôt. — Il n’y a pas de mal ! Sophie ne devrait pas tarder. — Et Olivier ? Il est avec elle ? — Non, il dort. Pardon… Il dormait ! Si vous voulez bien m’excuser, je vais aller le chercher ! François quitte la pièce. Il revient débordant de fierté avec, dans les bras, un poupon de cinq mois qui suce son pouce avec ferveur. — Monsieur Laurence, voici mon fils Olivier Maillard, né le 8 décembre dernier.
10
Bastille et dynamite
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi