Blanc Luz obscurément

De
Publié par

Que cherche Guadalupe, jeune écrivaine argentine, dans l'île chilienne de Robinson Crusoé? Des ombres. Celle, d'abord, de Blanca Luz Brum, peintre et poétesse uruguayenne aujourd'hui méconnue, féministe de la première vague dans le Mexico des années 1930, compagne de David Siqueiros et amie de Frida Kahlo. Son ombre à elle-même, aussi. Apprenant la décision du gouvernement argentin de restaurer la fresque peinte en 1933 par Siqueiros dans un sous-sol, plus tard extraite en blocs de pierre et retombée dans l'oubli, elle se remémore un épisode de ses treize ans: elle était là pour assister à l'extraction. Elle revoit les formes, le regard qui l'avaient fascinée et qui, depuis, vivaient en elle d'une vie secrète. Le corps, les yeux de Blanca Luz. Commence alors une enquête obstinée pour découvrir la vraie personnalité de l'Uruguayenne derrière le rideau de misogynie qui, soupçonne-t-elle, a été tiré sur sa mémoire. Débarquée en "touriste" sur l'île où Blanca Luz s'était retranchée, une inquiétante osmose s'opère entre elle et l'objet de sa quête. Au terme du voyage, marqué par d'étranges expériences sensorielles, des relations ambigües avec le guide Andrés et l'amitié de l'énigmatique Don Tulio, vieux garde forestier qui a connu Blanca Luz, c'est une autre femme qui se lève à l'aube du retour, les ombres rendues aux ombres.
Publié le : jeudi 1 octobre 2015
Lecture(s) : 0
Source : http://www.monpetitediteur.com/librairie/livre.php?isbn=9782342042764
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782342042764
Nombre de pages : 100
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Ana Fernández Traduit de l’espagnol (Argentine) par Pierre Ergo et l’auteure Titre original : Blanca Luz en sombras BLANCA LUZ OBSCURÉMENT Roman d'enquête biographique
Mon Petit Éditeur
Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Mon Petit Éditeur 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France IDDN.FR.010.0120593.000.R.P.2015.030.31500 Illustration de couverture :Véronique Goossens. Née en 1956, elle vit à Bruxelles où elle se consacre à la peinture et à la gravure. Elle a obtenu en 2013 à Toulouse le premier prix de la Triennale Européenne de l’Estampe Contemporaine Estampadura. www.veroniquegoossens.be fait l’objet d’une première publication par Mon Petit Éditeur en 2015Cet ouvrage a
Ce livre est dédié à mes filles, Laura, Alejandra et Sandra. À mes petites-filles, Leonor et Cloe. À toutes les femmes qui ont lutté et se battent encore pour la pleine et entière reconnais-sance de leurs droits face au conservatisme ou à l’hostilité de différents milieux. À mon fils Álvaro.
Remerciementsà mes amies, Lisette Maillet et Patricia Parga, journalistes chiliennes, pour leur collaboration à la recherche de matériel documentaire. À mon époux, Coco Kunik et à ma fille Laura pour leur contribution efficace à la relecture du texte original. À ma nièce Mónica Etcheverry et au poète Rafael A. Vásquez, pour leur aide pratique sans laquelle l’édition espagnole n’aurait pas été possible de l’autre côté de l’océan. À mon ami poète Pierre Ergo pour le temps consacré à mes côtés au travail de traduction. À tous les amis et en particulier à Jonathan Meden pour ses encouragements dans l’élaboration de ce roman.
« Je voudrais lancer une bombe,/renverser un gouvernement, faire une révolution avec mes mains amies du cristal, de la lu-mière, de la caresse,/détruire tous les magasins des bourgeois et toutes les académies du monde –/et me faire une ceinture gros-sière d’invraisemblables routes, comme Alain Gerbault,/pour que vienne Blanca Luz et qu’elle m’aime. »
1 (Raúl González Tuñon , 1933)
1 Raúl González Tuñon (1905-1974) : influent poète et journaliste argentin. À l’exception de Daniel Defoe, les citations d’auteurs sont traduites par Ana Fernández et Pierre Ergo.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant