Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Achetez pour : 7,90 €

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Publications similaires

Le Jeu de Maya

de Manuscrit

Du rêve en bandoulière

de editions-edilivre

Bluenaute
Titre Christian Hyommeph
Bluenaute En arrière la Musique !
Roman
5 Éditions Le Manuscrit Paris
DU MÊME AUTEUR:
Hypocrises, nouvelles, 2005 Gros et Détails, roman, 2003 Hasta Siempre, roman, 2002 Shortages, chroniques, 2002 Coda Coma, roman, 2001 © Éditions Le Manuscrit, 2010 www.manuscrit.com ISBN : 978-2-304-03302-1 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782304033021 (livre imprimé) ISBN : 978-2-304-03303-8 (livre numérique) ISBN 13 : 9782304033038 (livre numérique)
6
À quoi bon fréquenter Platon quand un saxophone peut aussi bien nous faire entrevoir un autre monde. Émile Michel Cioran L’ensemble de la vie musicale contemporaine est dominée par la forme de la marchandise : les derniers vestiges précapitalistes ont disparu. La musique, à laquelle on accorde avec générosité les attributs des choses éthérées et sublimes, sert essentiellement à la publicité des marchandises que l’on doit précisément acquérir pour écouter de la musique.Theodor W. Adorno (1938)
7
Bluenaute
8
ChristianHyommeph
1 BOURGEOIS BOOGIE
Le passé a de l’avenir, il est même furieusement à la mode. Jean-Louis Wiart,Les Allumés du Jazz6 Juin 2004 : tout ce qu’il y a de plus vétuste en matière de gouvernance est réuni sur la côte normande. Suprême audace : on a invité le chancelier allemand pour lui infliger le pardon moralisateur des vainqueurs. Bernard est en plein déménagement, plus exactement emménagement, et n’a pas encore songé à brancher son vieux téléviseur. Il ne peut donc participer à distance à l’immense et internationale émotion que soulèvent les e festivités du 60 anniversaire du débarquement. Pourtant, il est lui-même un pur produit du débarquement. Pas de chance, pas celui de
1 Composition de Ornette Coleman.
9
Bluenaute
Normandie ! Non, son père est arrivé en France par Saint-Tropez, deux bons mois après ceux qui prirent pied au Calvados. Y aura-t-il un second couteau de la politique pour présider une quelconque célébration en plein milieu d’août dans ce lieu de (dé)perdition estivale ? Pas sûr ! Car voilà bien un débarquement de seconde zone qui ne mobilise pas les foules repues d’événements et pour qui les sollicitations historiques doivent rester à dose modérée.
Il n’empêche que son paternel fit partie de ces héros censés avoir libéré la France de la domination nazie. Un héros sans gloire oublié depuis belle lurette, dont les restes très discrets séjourneront bientôt au fond du lit d’une rivière, au cœur d’une région économiquement sinistrée. Sans gloire, ni notoriété aucune ! Comme son fils aîné, qui a pourtant choisi une voie où la réussite se mesure à l’aune du renom. Oui, il est musicien et à 56 ans, son C.V. n’est guère chargé en références notoires. Heureusement, il a quelques amis, des vrais, parfaitement désintéressés, pour lui tenir la tête hors du marasme qui tend à submerger sa pitoyable carrière. « Carrière », un mot vide de sens pour le vagabond qu’est Bernard Houari,
10