Bon Dieu d'sort

De
Publié par

A Vraucourt le petit Nicolas, 12 ans, espiègle et curieux, prépare sa communion solennelle. Surnommé « le phénomène » depuis qu'à l'âge de quatre ans, il a été miraculeusement sauvé après avoir mangé de la poudre à doryphores, il possède « un don » pour faire du bien comme du mal. Effectivement, autour de lui va s'enchaîner une succession d'événements dramatiques liés à son étrange pouvoir... Un récit plein de rebondissements qui vous plongera au coeur d'un village meusien des années 50 et vous transportera dans l'univers étrange d'un garçonnet pas comme les autres.
Publié le : jeudi 16 juin 2011
Lecture(s) : 113
EAN13 : 9782748185324
Nombre de pages : 291
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
2
Titre
Bon Dieu d’sort !
3
Titre Bernard Oudin
Bon Dieu d’sort !
Est-ce qu’on fait pipi au Paradis ?
Roman
5 Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit, 2007 www.manuscrit.com ISBN : 2-7481-8532-3 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748185324 (livre imprimé) ISBN : 2-7481-8533-1 (livre numérique) ISBN 13 : 9782748185331 (livre numérique)
6
Prologue . .À Françoise, Emmanuelle et Jean-Philippe. À mes frères et mes sœurs.
7
Bon Dieu d’sort !
S'il est vrai que je me suis inspiré de la « géographie » de mon village natal pour décrire « Vraucourt -le-Petit », il n'en demeure pas moins que tous les personnages de ce roman relèvent uniquement de la fiction et toute ressemblance avec des habitants du village, vivants ou ayant existé, ne serait que pure coïncidence.
8
Prologue
PROLOGUE
Vlan ! Sur la joue gauche. Nicolas ne l’a pas vue arriver… « La » gifle ! Qui laisse sur sa peau blanche une empreinte rougeâtre de cinq doigts velus jaune nicotine. Le chanoine Bougnard frappe fort. C’est un jeudi matin. Jour de catéchisme. Cette claque retentit sous les voûtes romanes de l’église Saint-Éloi de Vraucourt-le-Petit. Seules les statues polychromes de Sainte-Thérèse de Lisieux et du Curé d’Ars, encadrant le maître-autel, restent de plâtre. Impassibles comme saint Éloi et sainte Barbe, avec leur sourire niais, dans leur puzzle en vitraux bariolés. Blondinet au nez constellé de taches de rousseur surmonté d’une paire de lunettes rondes, Nicolas Loubiet, a douze ans, « douze ans de malice », ajoute toujours son père. Il est turbulent, bavard impénitent et curieux « comme une pie », selon sa grand-mère. Le curé chanoine de la paroisse parle du Paradis.
9
Bon Dieu d’sort !
Vous savez, ce merveilleux endroit où tous les hommes doivent se retrouver après la mort. Enfin, les Bons. Ceux-là iront au ciel. – Les Méchants iront rôtir en enfer ! tonne le père Bougnard d’une voix de stentor, en fronçant ses épais sourcils noirs en forme d’accents circonflexes. Le chanoine inspire la crainte à tous les enfants du « caté », par sa taille et sa corpulence. Avec sa soutane élimée, sa silhouette évoque une colonne de marbre noir coiffée d’une boule d’ivoire ; car le curé du village est complètement chauve. Certains disent que le prêtre a perdu ses cheveux pendant la « Grande guerre », dans les tranchées de Douaumont ; d’autres prétendent que le chanoine se tond le crâne car il souffre d’une méchante pelade… Quoi qu’il en soit, les enfants le craignent et lui obéissent au doigt et à l’œil. Tout comme Nicolas qui, lui, ne veut aller ni au ciel ni en enfer. Mais beaucoup plus prosaïquement « au petit coin ». Depuis un quart d’heure, il se tortille sur sa chaise de paille, en proie à une envie pressante qu’il manifeste en agitant un doigt frénétique que le chanoine ne voit pas ou feint ne pas voir… Newton découvre les secrets de la gravité, allongé sous un pommier. Archimède barbote dans sa baignoire quand il réalise que tout corps plongé dans un liquide… C’est sous la pression
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

L'Énigme

de romans-ys

Nicolas (pulp gay)

de editions-textes-gais

Faux sang blanc

de coetquen-editions