Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 8,99 €

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

Décomptes

de popgun.ebooks

La croisière du vice

de les-erotiques-by-lea

Vous aimerez aussi

JesuisassiseàlaterrasseduStarbucksCoffee,ruedelaRépublique,àMarseille.Enceprintemps,ledouxsoleilcaressemapeau.L’airestunpeufrais.J’ai,surmesgenoux,unmagazinequiparlederégime(commetousàcetteépoquedel’année,d’ailleurs)etquititrequemincirestdevenuunenouvellereligion(devraisjem’yconvertir?).Quandjeleprendsenmain,jem’aperçoisqu’onmeregarde.Soudain,jemesensfutile.J’ail’impressiond’êtreunepartisanecommunistepriseenflagrantdélitdelire«Vogue».Jerougis,jebaisselesyeuxetdécided’ignorercesregards.Jedégustemon«whitechocolatemocha»,unedeleursspécialitésquiestmapréférée,etaussiun«carrotcake».Soussoncouvercledeplastiqueblanc,legobeletdecartonnelaissepasapparaîtrelacrèmefouettéedudessus,cequigâchemonplaisir;aussijedécidederetirercequifaitobstacleàmavision.J’approcheceliquidedoucereux,marrontrèsclair,presquebeigeetnuancédeblanc,demabouche,enretenantmonsouffle.Laboissongourmandeparexcellencelaisseunetracedemousseblanchesurmeslèvresquejem’empressed’essuyer,toujourssoucieusedemonapparence.Legâteauestsucculent.«Commentpeuventilssibienleréussir?»medemandéje.J’essaiededevinerlesingrédients.Voyonsvoir:l’ingrédientdebase,c’estlacarotte;desœufs,dusucreetdelafarine,çavadesoi,desnoix,delacannelle,dugingembreet…cetépaisglaçagequilenappe.Quelrégal!Àchaquegorgée,àchaquebouchée,jemerevoisàNewYork.Jefermelesyeuxetjememetsàrêver,quandtoutàcoupletéléphonesonne,m’extirpantdemonnuage.Aveclarapiditéd’unelimace,jeréussisàsortirmonBlackBerryandroïddemonsacàmainmaintenanttoutenbazar.Allôbonjour,jevoudraisparlerauresponsable,s’ilvousplaît,meditunevoixd’homme.Bonjour,Monsieur,jesuisMaïounLeguellec,laresponsable,quepuisjefairepourvous?Bonjour,madameLeguellec,iciAlexanderSmart,directeurdel’agenceSmart&Co.Jevousappellepoursavoirsivouspourriezvousoccuperdurelookingdel’unedenosfuturesstars(jen’encroispasmesoreilles!).Ilfaudraitluiapprendreàs’habiller,luitrouverunstyle,fairequelquechoseàsacoiffure,çanevapasdutout!Etilfaudraitlamaquilleraussi.Vouspouvezfaireçaaujourd’hui?Votretarifseralenôtre,chèreMadame(jevaisdéfaillir,jemeretiensàlatable).Unbrefinstant,jefaillisposerquelquesquestions,émettreuneréserve,maissousletonquelquepeupressédemoninterlocuteur,j’envienstoutdesuiteàfixerlerendezvous.C’estentendu,j’attendsvotrestarà14heuresàmoncabinet,disjeavecaplomb.Enraccrochant,jeprendsconsciencedenepasavoirdemandélenomdelastarenquestion.Jemedemande«Dansquoivaisjemefourrerencore?»Bon,cen’estpasletout!Jefinisvitemongueuletonsuprêmeetcoursauparkingpourrécupérermavoiture.Enchemin,monespritdéambule.Pourquoimedemandeton,àmoi,toutepetiteentreprise,derelookerunestar?Quivaisjetrouverenfacedemoi?Unefemme,oui.Maisencore?Jenesaispasàquoim’attendre.LamanièredontmonsieurSmartl’adépeintemefaitunpeupeuretmelaisselargechoixdansl’imagination.Vaisjetrouverunefemmeassezjeune(peutondevenirstaraprèsquaranteans?),dansunevieillerobedechambredéfraichie,informeettrouée,latêtehérisséedepapillotesfaçonépouvantailetdescharentaisesauxpieds?Maiscommentcelaseraitilpossible?Allez,plusquedeuxkilomètres,etjesuisarrivée.PourunefoisquejedescendaissurMarseillefaireunbrindeshopping!Pasbesoindemangerunmorceau,lesdeuxpartsde«carrotcake»duStarbucks(ah,parcequejenevousaipasdit,j’enaiprisdeuxfois!)pourrontmelesterl’estomactoutl’aprèsmidi,aumoins.Jefiledansmonbureauetaccrochemonsacauportemanteau.Unbrefcoupd’œilaumiroirmeravit:l’avantageenutilisantdumaquillageprofessionnel,c’estqu’àtoutmomentdelajournée,ilresteintact.Pasbesoindeleretoucher,riennefond,riennebave.Justeletempsdepassermontailleurnoir,àlafoischicetsexyseloncommentjel’accessoirise,demettreunpeud’ordredansmonshowroom,devérifierleclassementdemestissusdecouleursdontjemeserspourl’étudecolorimétrique,d’ajusterlesperruquessurlestêtesdepolystyrène,etlasonnetteretentit.Ilest14heurespétantes.Jesuismortedetrouille.Jerespireàfond,jesourisàpleinesdents,untantinetfigée,etj’ouvreenfinlaporte.L’horreurmefaitface.C’estPaulette.J’hésitealorsàluiclaquerlaporteaunez.Maisdéjà,ellefaitunpasenavantetseretrouveàl’intérieur.Monsourires’enestallé,jeresteinterloquée.Mamâchoireinférieurepend.Ondiraitqu’elleestdroguée.Sesyeuxhagards(ettoujoursaussiperçants)mefixent.Ellenesemblepasmereconnaître.Quesepasset
il?Elleaunrictusquidévoilesadentitionjaunieparletabaccertainement,etsemetsubitementàmeparler.Mesjambestremblent.JeviensicidelapartdemonsieurSmartquiveutmetransformer.Ilparaîtquevousfaitesdesmiracles,maisjevouspréviens:pasquestiondepasseraubrun,çafaittroppétasse!(Ça,c’estsûr,aveclavulgaritédesonvisage,sielledevientbrune,ellesignepourPigalle!)Etd’ailleurs,pasquestiondetoucheràmescheveuxtoutcourt.CettebonnevieillePaulette!Commeellem’avaitmanqué!Ellemarched’unpasassuré,traversemonbureauetsedirigeversleshowroom.Jemetiensderrièreelle.Soudain,jepenseàjouerunremakede«Liaisonfatale»:etsij’étaisGlennClose?Etsij’avaisuncouteau?Jepourraisluiplanterdansledos,pasvrai?Bond’accord,vaudraitmieuxqu’ellesoitdeface…Toutenmarchant,elleenlèvesacapedefourrure(fausse,lafourrure,biensûr,maisparcebeausoleil,quelleidée!)etlalaissechoirderrièreelle,àmêmelesol.Vite,jelaramasseetlaposedélicatementsurunechaise.Jenepeuxm’empêcherderemarquerquecettecapeesttroplonguepourelle,ellelatasse.Deplus,elleestbeaucouptroplourdepourelleenrapportàsafrêlesilhouette.Etlepire,c’estqu’ellepuelechienmouillé!Àmoinsquecenesoitduputois!Lacape,hein?PasPaulette.Quoique…Dessous,danssesbras,elletientdeuxhorribleschihuahuasauxyeuxglobuleux,deuxfifilles,meprécisetelle,ridiculementaccoutréesavecdeshabitsdestrassetdepaillettes.Ondiraitqu’ellesportentdesvêtementsdebébécustomisés!Qu’atellefaitdesesdeuxgroschiens?Maparole!Ellelesafaitbouilliretilsontrétréci!Uneétrangeexpériencecanineauraitelletranscendésavie?Pauletteaunsensdelamodeaussiapproximatifqueceluid’uncamionneur.Sarobeauxmotifspsychédéliquesdanslestonsdejaune(trèscertainementsacouleurpréférée),malajustée,laisseclairementvoirlehautdesesmibas,faisantsaillirunpetitbourreletdechaircongestionnéejustedessouslegenou.Commesouvent,elleportepardessusunevested’hommetropgrandepourelle,etcommetoujours,elleportesesinévitablesbabouches.Elleenadetouteslescouleurs.Cellescisontblanchesavectoutuntasdebreloquesetdeperlessurledessusquifontglingglingàchacundesespas.Jelaforceàs’asseoir.Jevoudraistenterdelacanaliserpourmecomporteravecellecommeavecuneautrecliente.Alors,c’estvrai?Ellevavraimentdevenirunestar?Ondiraitqu’elleadevinémaquestion.Ellemeditdesavoixchevrotante,etsuruntonnonmoinsdédaigneux:Jesuisenpassededevenirunestaaaaar.Jevaisenregistrerunalbuuuumavecunetrèscélèèèèèèbrechanteusederap.Etjevaisgagnerpleindesoussous…Àvousdemecréerunlook.Ilfautqu’onserappeeeeeeelledemoi,jedoismarquerlesesprits.«T’inquiète,Paulette!Jeterassure,tumarquesbienlesesprits.Lemien,notamment»,jerépondsensilencedansmatête.Mesmainssecrispentsousl’effetdel’agacementprovoquéparsonattitude.Toujoursaussisûred’elle,toujoursaussiimbuedesapersonne.Mais,toutedécontenancéeparcequim’arrivesoudain,jelaissemesmainsretombermollementlelongdemoncorps.Jel’observemaintenantpourenvisagerlamétamorphose.Queluiestilarrivé?Lapeaudesonvisageestfripée,boutonneuseettrèsgrasse,commecelled’unevieilleado…Ellerefusedes’asseoir,etpiocheicietsurlesportantsdesvêtementsqu’elleposetoutcontreelleenseregardantdanslemiroir.J’assisteàunspectaclededésolationquandelleentreprendd’enleversarobeenpleinepièce,sansmêmeseglisserdansmasomptueusecabined’essayagetoutecapitonnéeetaurideaudeveloursrouge.Elleparademaintenantenslipdéteintetsoutiengorgedépourvudemaintien.Jelaregardeavecunmélanged’horreuretd’incrédulité.Pitié,apportezmoiundoublescotch!Ausecours,mavieestentraindedéraper!Enfaitnon,jen’aimepaslescotch,plutôtunmojito!Double.Outriplemême.Bon,ilfautquejemereprenne.Ilvafalloirtravaillersonlook.D’accord,c’estplusfaciledelafaireressembleràunechanteusederapqu’àunefemmedebanquier!Jecherchedansmatêtesijeconnaisunechanteusederap,ettoutàcoup,ilm’envientuneentête:Diam’s.JenevaisquandmêmepasluifaireunlookàlaDiam’s!Non,onnem’apasmisesurlecouppourl’habillerd’unpantalondejoggingextralargeetd’untshirtdemecentailleXXL!Encoremoinspourluiraserlescheveux!Quoique…elleenauraitbienbesoin!Jeluiproposedoncunetenuecomposéed’unjeanslimdélavé,légèrementusésurledessusdescuisses,àporteravecunetuniquebleuélectrique(çaluivabien!),courtemaisample,épurée,assezmoderne,zippéeaudos.Letissuestnoble,presqueprécieux.Ellepeutaccessoirisercetopavecunelongue
chaineàgrosmaillons,façonsautoiravecunetêtedemortenpendentif(ouaisjesais,vousn’aimezpas,moinonplus,jenesuispasfan,maisc’estultratendanceetçaluivabien.Pourplusieursraisons!).Deschaussuresàtalonscompensésetàlasemelleplateauluiseronttoujoursbénéfiques.Faireunmètredouzen’estpasforcémentvendeurpourêtremédiatisée!Ajoutonsàcelook,deuxoutroisbagues(pasàchaquedoigt),debellesbouclesd’oreillespendantesetunmaquillagedouxdustylejesuismaquilléemaisjen’enaipasl’air,etletourestjoué!Ilneresteplusqu’às’occuperdesescheveux.Alorslà,çarelèvedusuperdéfi.C’estcommesielleavaitmislesdoigtsdanslaprise.Commenttransformerunecrinièredelionnesauvageencoiffuredefemmemoderne,chanteusederapcertes,maistendance,sanspasserparlacasedurasage?Jesuisdouloureusementconscientedecequim’attend.Bon,allez,soispositive,Maïoun.J’étudiesansenavoirl’airsatexturedecheveux:ilssontépais,trèsfournisetcrépus.Rienqueça!Elledoitleslisser,oufaireensortedelesraidiraumoins,carjeperçoisdesbruluressurlespointes.Ellelesporterelativementlongs,etsauvagementdégradés.Leblondméchén’afaitqu’enabîmerlafibre,ilsnesemblentninourris,nimêmehydratés.Ondiraitdelapaille.Unépouvantail!C’estbiencequejedisais.Paulette,j’aimeraisvousproposerplusieursstylesdecoiffurequenouspourrionsenvisagerpourvotrenouveaulook.Venezvousasseoirparici,luidisjed’unairaffable,endésignantlacoiffeuselumineuseetsonfauteuildecuirrouge.Jeluimetssouslenezquelquesmodèlesdecoupesdecheveux,tousplusdéjantéslesunsquelesautres.J’oseun:Yenatilunquivousplairaitplusqu’unautre?Ellesemblebutinercesimagesetneréagitpas.J’aipeur.Quevatilsepassermaintenant?Subitement,ellebaisselatête,sonvisagesefroisseetsesyeuxs’embuentdelarmes.«Qu’estcequ’ellemefait,?»medemandéjeenpoussantundecessoupirs,voussavez,celuiquiveutdire:«Maisqu’estcequejefaislà,moi?».Monmarinemesupporteplus,ilademandéledivorce,jettetelledebutenblanc.Benoui,jelecomprendstoutàfait(qu’ilnelasupporteplus).Àquileditelle!«Pourtant,ilsavaientl’airdetrèsbienfairelapairecesdeux!»m’exclaméjeenmoi.Pauletten’ajamaisaiméqu’onluivolelavedette.Pauletteadoreêtrelecentred’intérêt.Etpardessustout,Paulettedoittoutcontrôler.Alorsc’estsûr,sefairelarguer,cequiensoin’estdéjàpasmarrant,quandonasapersonnalité,onlevitencoreplusmal.Etenplus,onluidemandedesefairerelooker!Remarquez,çaluiredonnerauncoupdepepscarelleenabienbesoin,laPaulette.Pourlemoment,elleaplutôtl’airderessembleràquelqu’unquisortd’uncastingpourunrôledevendeurdefeud’artificeauborddusuicide!Ellepartensuitedansdesexplications,dansdesjustifications,dansdesdétailsquinem’intéressentpasplusqu’ilsnemeregardent,etletoutdansuntorrentchaotiquedemotsquejedoissaisirauvoltantelleparlevite.Puis,elleenchaine,revenantàmadernièrequestion: