Checkpoint Charlie

De
Publié par

Le 16 mai 1969, la DST arrête à Paris Hans Voelkner, agent des services est-allemands. Ses parents, membres du fameux réseau Orchestre rouge, ont été guillotinés par les nazis. Comment ne pas tout faire pour accélérer l’échange de leur fils ? 
Au même moment, en Pologne, une violente campagne antisémite pousse les Juifs à l’exil. Mais Leopold Trepper, ancien chef de l’Orchestre rouge, est retenu pour « raison d’état ». Comment ne pas agir pour lui permettre de sortir de la prison qu’est devenue pour lui son pays ? 
Le jeune avocat Daniel Soulez Larivière défend devant la Cour de sûreté de l’État un agent sexagénaire des services français, poursuivi pour trahison. Il est condamné. Son défenseur est convaincu de son innocence. Comment rester inerte face à une révoltante erreur judiciaire ? 
Ces trois affaires vont précipiter Gilles Perrault et Daniel Soulez Larivière dans la paranoïa de la guerre froide, leur faire prendre maintes fois le chemin de Checkpoint Charlie et les faire soupçonner, à Paris, de travailler pour les services soviétiques, à Varsovie pour les services israéliens, à Berlin pour les services français… 
Quatre années remplies de péripéties souvent dramatiques (quand, par exemple, le directeur de la DST accuse Trepper d’avoir collaboré avec la Gestapo…), parfois cocasses, toujours intenses, et dont la réconfortante conclusion pourrait être que le pot de terre, parfois, fait voler en éclat le pot de fer.

Publié le : mercredi 3 septembre 2008
Lecture(s) : 27
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213644776
Nombre de pages : 352
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Le 16 mai 1969, la DST arrête à Paris Hans Voelkner, agent des services est-allemands. Ses parents, membres du fameux réseau Orchestre rouge, ont été guillotinés par les nazis. Comment ne pas tout faire pour accélérer l’échange de leur fils ? 
Au même moment, en Pologne, une violente campagne antisémite pousse les Juifs à l’exil. Mais Leopold Trepper, ancien chef de l’Orchestre rouge, est retenu pour « raison d’état ». Comment ne pas agir pour lui permettre de sortir de la prison qu’est devenue pour lui son pays ? 
Le jeune avocat Daniel Soulez Larivière défend devant la Cour de sûreté de l’État un agent sexagénaire des services français, poursuivi pour trahison. Il est condamné. Son défenseur est convaincu de son innocence. Comment rester inerte face à une révoltante erreur judiciaire ? 
Ces trois affaires vont précipiter Gilles Perrault et Daniel Soulez Larivière dans la paranoïa de la guerre froide, leur faire prendre maintes fois le chemin de Checkpoint Charlie et les faire soupçonner, à Paris, de travailler pour les services soviétiques, à Varsovie pour les services israéliens, à Berlin pour les services français… 
Quatre années remplies de péripéties souvent dramatiques (quand, par exemple, le directeur de la DST accuse Trepper d’avoir collaboré avec la Gestapo…), parfois cocasses, toujours intenses, et dont la réconfortante conclusion pourrait être que le pot de terre, parfois, fait voler en éclat le pot de fer.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi