China et la grande fabrique

De
Publié par

Quand Marc Dubreuil arrive à Limoges en 1847, c’est un gamin misérable, prêt à tout. Mais il a un don. Et un jour il s’imposera comme le Rimbaud de la peinture sur porcelaine, le grand maître des arts du feu, au prix de sacrifices inouïs, de patience, d’entêtement.
La quête de la beauté et le talent suffisent-il à affronter le monde ?
Originaire de New York, un négociant du nom de Hollister a de grandes ambitions pour cette porcelaine d’une blancheur surnaturelle dont toute l’Amérique raffole. Sous son impulsion, les ateliers insalubres se transforment en usines. Des campagnes affluent de pauvres bougres en quête de travail. Les cheminées fument. Marc Dubreuil entre à la grande fabrique. Comment un génie ne se brûlerait-il pas les ailes dans la fournaise industrielle ?
C’est China, l’héritière de sa folie créatrice, le fruit de ses amours désespérées, qui raconte son histoire.

Attaché à Limoges et à sa porcelaine mondialement célèbre, Alexis Salatko était depuis longtemps hanté par l’envie de consacrer une vaste fresque à ce thème déjà évoqué dans son œuvre. C’est chose faite avec ce roman magistral.
Publié le : jeudi 3 janvier 2008
Lecture(s) : 84
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213647654
Nombre de pages : 406
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Quand Marc Dubreuil arrive à Limoges en 1847, c’est un gamin misérable, prêt à tout. Mais il a un don. Et un jour il s’imposera comme le Rimbaud de la peinture sur porcelaine, le grand maître des arts du feu, au prix de sacrifices inouïs, de patience, d’entêtement.
La quête de la beauté et le talent suffisent-il à affronter le monde ?
Originaire de New York, un négociant du nom de Hollister a de grandes ambitions pour cette porcelaine d’une blancheur surnaturelle dont toute l’Amérique raffole. Sous son impulsion, les ateliers insalubres se transforment en usines. Des campagnes affluent de pauvres bougres en quête de travail. Les cheminées fument. Marc Dubreuil entre à la grande fabrique. Comment un génie ne se brûlerait-il pas les ailes dans la fournaise industrielle ?
C’est China, l’héritière de sa folie créatrice, le fruit de ses amours désespérées, qui raconte son histoire.

Attaché à Limoges et à sa porcelaine mondialement célèbre, Alexis Salatko était depuis longtemps hanté par l’envie de consacrer une vaste fresque à ce thème déjà évoqué dans son œuvre. C’est chose faite avec ce roman magistral.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.