Chutes libres

De
Publié par

La chute est là, partout. C’est la mort qui est au rendez-vous; c’est l’amour qui agonise; c’est le revolver qui tue; c’est un départ; c’est une chute brutale. Presque toujours, c’est un moment crucial où tout se joue, la vie, la mort alors qu’on sait, même si on veut se le cacher, que les dés sont jetés et qu’il n’y a plus rien à faire. On ferme les yeux, on ne veut plus les ouvrir, car, si on le fait, c’est la vérité qui nous atteindra en plein visage. Chutes libres, ce sont des nouvelles qui racontent des moments de rupture. L’action se déroule ici, mais aussi en Amérique du Sud (que Daniel Pigeon a toujours affectionnée), tout autant qu’en Europe. En fait, on voyage beaucoup dans ce recueil. On y hume des parfums enivrants, on y admire des paysages saisissants, mais ce qui nous captive avant tout, c’est la qualité formelle qui atteint souvent un degré de perfection qui nous remplit d’aise. Daniel Pigeon, qui n’en est pas à ses débuts, démontre une maîtrise de son art inégalé jusqu’ici. Souvent les textes débutent comme un état de grâce et alors on se surprend à souhaiter une finale, une chute qui soit tout aussi ravissante. L’immense bonheur de constater que notre désir a été exaucé. Chutes libres, la preuve éclatante que Daniel Pigeon est devenu un maître de la nouvelle.
Publié le : mardi 3 juillet 2012
Lecture(s) : 31
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782892617276
Nombre de pages : 158
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Daniel Pigeon
Chutes libres
nouvelles
Romanichels
Extrait de la publication
du même auteur
Hémisphères, Montréal, XYZ éditeur, coll. « L’ère nouvelle », 1994. Absurderies, Montréal, XYZ éditeur, coll. « L’ère nouvelle », 1996. La proie des autres, Montréal, XYZ éditeur, coll. « Romani-chels », 1998 ; avec une postface de Jean-Paul Roger, Mont-réal, XYZ éditeur, coll. « Romanichels poche », 2002. Dépossession, Montréal, XYZ éditeur, coll. « Romanichels », 1999. Ceux qui partentRomani-, Montréal, XYZ éditeur, coll. « chels », 2003.
Extrait de la publication
Daniel Pigeon
Chutes libres nouvelles
éditeur
Extrait de la publication
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada Pigeon, Daniel, 1963-Chutes libres : nouvelles (Romanichels) ISBN 978-2-89261-573-9 I. Titre. II. Collection : Romanichels. PS8581.I323C48 2010 C843’.54 C2010-940095-X PS9581.I323C48 2010
La publication de cet ouvrage a été rendue possible grâce à l’aide financière du ministère du Patrimoine canadien par l’entremise du Programme d’aide au développement de l’in-dustrie de l’édition (PADIÉ), du Conseil des Arts du Canada (CAC) et du ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCCQ) par l’entremise de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC).
Conception typographique et montage : Édiscript enr. Maquette de la couverture : Zirval Design Illustration de la couverture : Tomislav Stajduhar,Red Curves Green Window, © Stajduhar/Dreamstime.com Photographie de l’auteur : Martine Doyon
Copyright © 2010, Daniel Pigeon Copyright © 2010, Les Éditions XYZ inc.
ISBN 978-2-89261-573-9
er Dépôt légal : 1 trimestre 2010 Bibliothèque et Archives Canada Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Distribution/diffusion au Canada : Distribution HMH 1815, avenue De Lorimier Montréal (Québec) H2K 3W6 Téléphone : 514.523.15.23 Télécopieur : 514.523.99.69 www.distributionhmh.com
Distribution/diffusion en Europe : DNM-Distribution du Nouveau Monde 30, rue Gay-Lussac 75005 Paris, France Téléphone : 01.43.54.49.02 Télécopieur : 01.43.54.39.15 www.librairieduquebec.fr
Imprimé au Canada
www.editionsxyz.com
Extrait de la publication
Remerciements
Je tiens à remercier la Société de développement des arts et de la culture de Longueuil (SODAC) qui a rendu possible, grâce à son soutien financier, la préparation de ce recueil. De plus, j’exprime ma reconnaissance à ceux et celles qui, de près ou de loin, m’ont inspiré pour la rédaction de certaines nouvelles. Je songe entre autres aux Dominique Chicoine, Stéphanie Dion, Giselda Lima Andrade, Louise Jutras, Michel Peterson, Pedro Ferreira Duarte, Germain Brais, et à mes proches. D. P.
7 Extrait de la publication
Extrait de la publication
première partie
Ruptures
Extrait de la publication
Extrait de la publication
Vingt ans déjà
Je décroche le combiné. La communication est mau-vaise ; sans doute un appel de l’étranger. Au bout du fil, la voix ténue semble surgir du passé. — Notre fils a vingt ans aujourd’hui, m’annonce-t-elle sans préambule. Je demeure muet quelques secondes — un instant d’éternité —, puis je balbutie : Notrefils ? — Aurais-tu oublié ton passage ici ? Je me souviens de cette nuit torride, de cette incartade, oui, parce que, de toute ma vie, Amélia a été la seule femme. Que dire à mon amant ? Comment annoncer ce cadeau fabuleux ; cette catastrophe, ce revers de fortune aux yeux de celui avec qui je partage mon existence depuis plus de trente années ? — Pourquoi ne m’as-tu rien dit, Amélia ? Elle se contente de bafouiller quelques mots. — Tu sais, mon mari… Et puis… Je voudrais croire à une mauvaise plaisanterie, mais je sais — sans effort, malgré le temps et la distance, je me rap-pelle le goût de sa peau. — Il a toujours cru que cet enfant était de lui, poursuit-elle.
11 Extrait de la publication
chutes libres
— Mais pourquoi ? Je veux me rendre auprès d’eux, regagner le temps perdu ; apparaître, me dévoiler, être enfin le père d’un enfant ; anéantir une fois pour toutes ce regret qui me ronge encore à l’aube de la soixantaine. — Que puis-je faire, Amélia ? Comment racheter vingt années ? En fermant les yeux ? En me remémorant cette nuit heureuse, cette heure fati-dique ? En rayant d’un trait trente ans de vie commune tis-sée dans l’ignorance et le mensonge ? — J’aurais tant aimé… Si je peux faire quelque chose…, insisté-je. Je suis prêt à tout : drame, insultes, dispute, rupture. Rien ne pourra m’empêcher de connaître cet étranger, de me rapprocher de ce fils que le silence a trop longtemps éloigné de moi. Quand on aime… — Notre fils a vingt ans aujourd’hui, répète Amélia, de sa voix étranglée. Je ne t’ai jamais rien demandé mais, si tu le voulais, un peu d’argent nous permettrait de lui offrir de nobles funérailles.
Extrait de la publication
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

C'est ça, la vie?

de les-editions-quebec-amerique

Bordel-Station

de les-editions-xyz

États de la présence

de les-editions-xyz

L'archipel de Caïn

de les-editions-xyz

suivant