//img.uscri.be/pth/2ab83a03014c344fba844f7fabfef081389737bf
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,45 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Circonstances atténuantes

De
178 pages
Loin du voyeurisme et du sensationnel de son premier récit, Claudia Tavares nous livre un témoignage poignant et édifiant : celui d’une femme qui, depuis sa naissance, se bat contre l’injustice et pour le droit à la différence. C’est le témoignage d’une battante qui a toujours cru en la vie, en sa bonne étoile et en ses rêves. Il a les accents d’une saudade brésilienne, la spontanéité d’un récit populaire et l’humour d’un film d’Almodovar.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Circonstances Atténuantes
Claudia Tavares
Circonstances Atténuantes
RÉCIT
© manuscrit.com, 2001 ISBN: 274810319X (pour le fichier numérique) ISBN: 2748103181 (pour le livre imprimé)
Avertissement de l’éditeur manuscrit.com— maison d’édition francophone — a pour vocation de réunir les conditions idéales pour que tous les manuscrits trouvent leur public. Pour ce faire,manuscrit.coms’est doté du plus grand réseau de lecteurs professionnels : composé de libraires et de critiques, il est entièrement voué à la découverte et à la promotion d’auteurs de talent, afin de favoriser l’édition de leurs textes. manuscrit.co Dans le même temps,mpropose — pour accélérer la promotion des œuvres — une diffusion immédiate des manuscrits sous forme de fichiers électroniques et de livres imprimés. C’est cette édition que le lecteur a entre les mains. Les imperfections qu’il y décèlera peutêtre sont indissociables de la primeur d’une telle découverte.
manuscrit.com 5bis, rue de l’Asile Popincourt 75011 Paris Téléphone : 01 48 07 50 00 Télécopie : 01 48 07 50 10 www.manuscrit.com contact@manuscrit.com
Préface
Il y a quinze ans, j’ai écrit un premier livre,La Femme Inachevéedu moins le titre sous le. C’est quel il parut. Au départ, c’étaient 1500 pages, écrites en prison pour la plupart. J’y racontais mon enfance au Brésil, la pédophilie, le régime militaire, l’into lérance religieuse, je l’avais intitulé « L’Enfant de personne ». J’y racontais aussi mon arrivée à Paris et « comment j’ai tué la reine de Pigalle », deuxième titre qu’il a failli avoir. Finalement, on l’a appeléLa Femme inachevée. Un mois avant sa sortie, j’ai relu le texte. J’en ai pleuré. Des 1500 pages du début, il n’en restait plus que 290. J’avais voulu écrire un témoignage, j’avais glissé vers le sensationnel. C’était dans l’air du temps. Les bêtes de foire et les « Brésiliens » étaient à la mode. Quinze ans plus tard, je reviens sur cette histoire, mon histoire. Je voulais en faire un roman, mais pourquoi se cacher ? Les larmes sont toujours là, les rires aussi. J’ai trouvé la paix. J’ai transformé mon malheur en bonheur. Et puis l’époque n’est pas la même. Aujourd’hui les gens s’interrogent. Enfin, j’espère.
7
Circonstances Atténuantes
Je remercie Sébastien pour sa douceur, sa compré hension et son amour. Pour m’avoir tant encoura gée pendant ces six longues années à reprendre ma plume. A Fanfan pour m’avoir donné autant de bonheur familial. A Sophie, à Mauro et à Albert quiest pour moi un frère.
8
“ Quoi que vous disiez, mon amour sera toujours plus grand que vos haines. ” L’auteur