Cités félines

De
Publié par

Découvrez Rome, Londres, Bruxelles et Paris en compagnie de Giulio le caïd, Bertie le rouquin aventureux, Shéhérazade la princesse persane et Olympia la romantique... Quatre chats vous racontent l'histoire de leurs vies et vous offrent une vision personnalisée et inhabituelle de quatre capitales européennes. Ce livre séduira non seulement les amoureux des chats, mais aussi les lecteurs tentés par un moment d'évasion tendre et plein d'humour. Les auteurs ayant apporté un soin particulier à la vérification des détails, l'ouvrage pourra même vous servir de guide touristique! Difficile de dire que ce livre a été écrit "à quatre mains" ...mais on peut dire qu'il a été écrit "à deux mains et deux pattes": Si l'inspiration est entièrement à porter au crédit du Chat Nyindjé, la rédaction et la documentation sont le travail de sa mère bipède. Une collaboration inter-espèces qui constituera certainement une pièce à verser au débat sur le statut de l'animal. Cinquante pour cent des droits de cet ouvrage sont perçus directement par la SPA
Publié le : vendredi 21 février 2014
Lecture(s) : 15
Source : http://www.monpetitediteur.com/librairie/livre.php?isbn=9782342019704
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782342019704
Nombre de pages : 100
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Nyindjé – Véronique Réaud CITÉS FÉLINES
Mon Petit Éditeur
Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Mon Petit Éditeur 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France IDDN.FR.010.0119303.000.R.P.2013.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication par Mon Petit Éditeur en 2014
Retrouvez l’auteur sur son site Internet : http://nyindje-veronique.monpetitediteur.com
Avec la permission de Nyindjé, je souhaite dédier ce livre à la mémoire de mes parents. Également à Anila Trinlé qui a mis Nyindjé dans ma vie au moment où j’en avais le plus besoin. Mais aussi à mes amis de toujours – un peu trop nombreux pour que je les cite tous – plus particulièrement à Pierre Cons-tant, qui n’a pas hésité à passer une demi-journée au Cimetière Montmartre pour nous aider à planter le décor de la nouvelle « Olympia », à mes amis du village ou d’un peu plus loin – par-mi lesquels Marie-France Beauchet, Nicole Caillard et Daniel Vidal qui s’occupent si bien de Nyindjé lorsque je l’abandonne pour quelques jours, Andrée Maheu qui a conçu la couverture de ce livre et a aidé à sa relecture, comme Brigitte Gamichon, France et Gérard Laboureur, Brigitte Wardavoir et la famille Barral. Je ne voudrais pas oublier Dag Houmont, qui m’a donné sur le quartier de la Monnaie et les chats belges suffisamment de do-cumentation pour écrire un volume dix fois plus épais que celui-ci. Enfin je le dédie à tous nos lecteurs, en espérant qu’ils auront autant de plaisir à le lire que Nyindjé et moi-même en avons eu à l’écrire.
Note d’intention en forme de préface (ou préface en forme de note d’intention) Je suis un chat (oriental, croisé, roux aux yeux verts). Je m’appelle Nyindjé (c’est-à-dire« compassion»), un nom tibétain qui m’a été donné par ma marraine, moniale bouddhiste chez qui ma mère était animal de compagnie. Les hommes et les chats connaissent bien le lien étroit qui unit écriture et félins domestiques. Ne nous appelle-t-on pas « greffiers » à cause de la propension naturelle que nous avons à sauter sur un bureau pour nous installer au milieu des papiers lorsque nos humains écrivent ? La liste des grands écrivains que nous avons inspirés par notre présence est longue et parle d’elle-même :Du Bellay, Charles Perrault, George Sand, Jean Cocteau, Colette, Paul Léautaud, sans parler bien sûr d’Alexandre Dumas qui fonda avec Baudelaire Maupassant et Anatole France, unepour la défense« Ligue»…des félinsLa liste n’est pas exhaustive et remplirait à elle seule l’espace imparti à cette « note d’intention » Il était donc inéluctable, qu’après avoir été à l’origine de tant d’œuvres littéraires, un félin domestique, se mit au clavier de l’ordinateur et décida d’écrire lui-même… du producteur au consommateur !! D’autres l’ont déjà fait (je pense, par exemple au chat de M. Taine). Et je m’y suis mis à mon tour. Je ne nierai pas avoir été 9
CITÉS FÉLINES
aidé dans cette tâche par ma Mère-deux-Pattes, qui m’a sans faillir, et dès qu’elle a décelé en moi cette tendance plumitive, soutenu, encouragé, accompagné, tapant mes textes, me faisant part de ses critiques bienveillantes et de ses suggestions, et sur-tout organisant ma vie de telle façon que je n’ai aucun souci matériel, et puisse me consacrer tout entier à ma passion. Qu’elle trouve ici l’expression de ma profonde reconnaissance et de ma gratitude. J’ai déjà écrit, – il y a déjà plus d’un an – le premier tome de mes mémoires. Un premier texte autobiographique, comme beaucoup de jeunes auteurs. Ce petit recueil – qui est donc mon deuxième ouvrage, je l’ai conçu pour un concours que j’avais vu annoncé sur le net… Le thème imposé était… «Chroniques urbaines»… Là je l’avoue j’ai fait « oumpf ! » – un peu le bruit que vous feriez si on vous retirait votre bol de croquettes au moment où vous commencez votre repas. Alors, j’ai réfléchi, médité et j’ai trouvé : mon sujet serait les chats urbains… Oui, mais que sais-je des chats ur-bains, moi qui ai vécu toute ma vie à la campagne?? Re-réflexion, re-méditation, re solution… Bien sûr, vous connaissez «facebook »,mais connaissez-vous « catbook » ? C’est à peu près la même chose, version fé-line. À cette différence près que nous n’avons même pas besoin d’ordinateur :les connexions s’établissent directement d’esprit de chat à esprit de chat. Nous sommes une espèce particulière-ment douée pour la télépathie (ainsi d’ailleurs que nombre d’autres sciences occultes) et il faut avouer que c’est bien prati-que. Il m’a donc suffi, via «catbook »de me mettre en relation avec quatre chats vivant dans des capitales (j’ai choisi Rome,
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant