Comme dans un film des frères Coen

De
Publié par

Écrivain dont le dernier roman a été ignoré par la critique, Rémy Potvin vient d’avoir cinquante ans et il est en pleine crise. Envoûté par Gwyneth, muse apparue lors d’un voyage en Australie, il perd peu à peu ses repères et sombre dans un état catatonique. Carole le quitte, Alexandre le trahit, sa santé fout le camp, son éditeur et meilleur ami lui fait faux bond, son rival en profite pour le narguer. Lui qui se plaint de n’avoir plus de lecteurs, le voilà harcelé par une lectrice à l’imagination débordante. S’en sortira-t-il vivant? Comme dans un film des frères Coen reprend certains des motifs au coeur de l’écriture de Bertrand Gervais, dont les liens entre le réel et l’imaginaire, la filiation et les deuils. C’est un roman qui flirte avec le cinéma.
Publié le : lundi 29 novembre 2010
Lecture(s) : 18
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782892616248
Nombre de pages : 216
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Bertrand Gervais
Comme dans un film des frères Coen
roman
Romanichels
Extrait de la publication
Ce livre, publié dans la collection ROMANICHELS dirigée par Josée Bonneville, a été publié sous la supervision éditoriale d’André Vanasse.
Extrait de la publication
Comme dans un film des frères Coen
Extrait de la publication
du même auteur
Fictions La mort de J. R. BergerRomanichels »,, Montréal, XYZ éditeur, coll. « 2009. Le maître du Château rougeRomani-, Montréal, XYZ éditeur, coll. « chels », 2008. L’île des Pas perdus, Montréal, XYZ éditeur, coll. « Romanichels », 2007. Les failles de l’Amérique, Montréal, XYZ éditeur, 2005. Gazole, roman, Montréal, XYZ éditeur, coll. « Romanichels », 2001 ; Montréal, XYZ éditeur, coll. « Romanichels plus », 2005. Ce n’est écrit nulle part, récit, Montréal, Triptyque, 2001. Oslo, roman, Montréal, XYZ éditeur, coll. « Romanichels », 1999. Tessons, récits, Montréal, XYZ éditeur, coll. « Romanichels », 1998.
Essais L’imaginaire de la fin : temps, mots et signes. Logiques de l’imaginaire. Tome III, Montréal, Le Quartanier, 2009. La ligne brisée : labyrinthe, oubli et violence. Logiques de l’imaginaire, tome II, Montréal, Le Quartanier, 2008. Figures, lectures. Logiques de l’imaginaire, tome I, Montréal, Le Quartanier, 2007. À l’écoute de la lecture, Québec, Nota bene, 2006 (1993). Donald Barthelme. Critique de la vie quotidienne, Paris, Belin, 2002. Lecture littéraire et explorations en littérature américaine, Montréal, XYZ éditeur, 1998. Récits et actions. Pour une théorie de la lecture, Longueuil, Le Préambule, 1990.
Extrait de la publication
Bertrand Gervais
Comme dans un film des frères Coen roman
éditeur
Extrait de la publication
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada Gervais, Bertrand, 1957-Comme dans un film des frères Coen : roman (Romanichels) ISBN 978-2-89261-590-6 I. Titre. II. Romanichels. PS8563.E698C65 2010 C843’.54 C2010-941309-1 PS9563.E698C65 2010
La publication de cet ouvrage a été rendue possible grâce à l’aide financière du ministère du Patrimoine canadien par l’entremise du Programme d’aide au développement de l’in-dustrie de l’édition (PADIÉ), du Conseil des Arts du Canada (CAC) et du ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCCQ) par l’entremise de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC).
Conception typographique et montage : Édiscript enr. Maquette de la couverture : Zirval Design Photographie de la couverture :Self portrait, Lucia Holm — www.luciaholmphotography.com Photographie de l’auteur : Martine Doyon
Copyright © 2010, Bertrand Gervais Copyright © 2010, Les Éditions XYZ inc.
ISBN 978-2-89261-590-6
e Dépôt légal : 3 trimestre 2010 Bibliothèque et Archives Canada Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Diffusion/distribution au Canada : Distribution HMH 1815, avenue De Lorimier Montréal (Québec) H2K 3W6 Téléphone : 514 523-1523 Télécopieur : 514 523-9969 www.distributionhmh.com
Diffusion/distribution en Europe : DNM-Distribution du Nouveau Monde 30, rue Gay-Lussac 75005 Paris, France Téléphone : 01.43.54.49.02 Télécopieur : 01.43.54.39.15 www.librairieduquebec.fr
Imprimé au Canada
www.editionsxyz.com
Extrait de la publication
Les machines sont sobres, stoïques, sempiternellement efficaces, et tra-vaillent sans répit au fil des heures pour le bien de tous, dit le Père Mort. Elles rêvent, quand elles rêvent, de s’arrêter. Rêvant de choses ultimes.
Extrait de la publication
Donald Barthelme, Le Père Mort
Extrait de la publication
Chapitre I
Tu parles trop, Gwyneth !
Gwyneth dit : « Prenez à droite sur Main Street. » Elle ajoute : « Continuez quatre cent cinquante mètres avant de tourner à gauche. » Carole et moi respectons à la lettre le tracé affiché sur l’écran du Nüvi qui trône entre nous dans l’auto. C’est comme un jeu vidéo. Quand nous nous en éloignons, Gwyneth sort de son mutisme et nous commande de retourner dans le droit chemin. Elle sait se montrer insistante. Elle ne hausse pas le ton, ou quelque chose comme ça, mais elle répète inlassable-ment les mêmes mots.
Ø
Gwyneth parle avec la voix de Karen®, parce que nous nous sommes fatigués de la voix de Jeff®. Elle était trop mécanique, trop « je sais tout », trop « écoutez-moi, sinon vous serez définitivement perdus ». Je n’aime pas me faire dire que je serai définitivement perdu. Ça faitapocalyptique.
9 Extrait de la publication
comme dans un film des frères coen
Dehors, il fait 34° C. Mais on le sent à peine. Le clima-tiseur de la Ford Focus fonctionne à plein régime, les vitres sont teintées et lesTableaux d’une expositionde Moussorgski jouent à tue-tête. Nous sommes à l’autre bout du monde, dans le Queensland, en Australie, et Gwyneth nous guide : « Tour-nez à droite, puis à gauche. » Nous l’écoutons religieusement, sauf quand nous avons faim ou soif et que nous dévions de notre route. Alors, elle commence à s’agiter : « Recalcul. Recalcul. Recalcul. »
Ø
Dès la première journée d’utilisation, on s’est demandé quel nom donner au gadget que Manon, la sœur de Carole, nous a donné pour notre voyage. Elle avait peur qu’on se perde et nous a fait cadeau d’un GPS Nüvi 265W flambant neuf. Très tôt, les interventions intempestives de l’appareil noir ont commencé à nous agacer et on s’est vengés en lui trouvant un nom. Le premier fut Gwendoline Pulman Shepherd. On est passés ensuite à Gazoline Pager Smith, Ginnie Jeppe Esse. Des noms peu convaincants. C’est Carole, dans un éclair de génie, qui a trouvé Gwyneth. — Bravo ! ai-je déclaré. On l’appellera dorénavant Gwyneth. Gwyneth Parletrop… C’est ainsi que le baptême eut lieu.
Ø
10 Extrait de la publication
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Un défaut de fabrication

de editions-du-boreal

La Nouvelle Revue Française N° 417

de editions-gallimard-revues-nrf

Martine un amour de poney

de ActuaLitteChapitre

Bordel-Station

de les-editions-xyz

États de la présence

de les-editions-xyz

L'archipel de Caïn

de les-editions-xyz

suivant