Comme un brouillon

De
Publié par

Ces sept nouvelles mettent en scène des personnages hésitants quant au chemin qu'ils doivent suivre. Ils font des rencontres, qui peuvent se révéler déterminantes ou anecdotiques, heureuses ou décevantes, voire heureuses puis décevantes. Ils font des choix, souvent difficiles. Des souvenirs remontent à la surface. Si le fond est plutôt mélancolique (« nous vivons notre vie comme on écrit un brouillon », indique la citation d'Ernesto Sabato à l'origine du titre), la forme se veut légère. Vus d'en haut, ces personnages aux prises avec le « tourbillon de la vie » sont aussi distrayants qu'une colonne de fourmis cherchant à franchir un obstacle sur une terrasse. « Drame + distance = comédie » pourrait être la devise de ce recueil.
Publié le : jeudi 16 juin 2011
Lecture(s) : 53
Tags :
EAN13 : 9782748169041
Nombre de pages : 165
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Comme un brouillon
Jean-Marc Lucas
Comme un brouillon
NOUVELLE
Le Manuscrit www.manuscrit.com
© Éditions Le Manuscrit, 2006 20, rue des Petits Champs 75002 Paris Téléphone : 08 90 71 10 18 Télécopie : 01 48 07 50 10 www.manuscrit.com contact@manuscrit.com ISBN : 2-7481-6905-0 (fichier numérique) ISBN : 2-7481-6904-2 (livre imprimé)
« Bruno dit toujours que, pour notre malheur, nous vivons notre vie comme on écrit un brouillon. Un auteur peut toujours refaire quelque chose d'imparfait ou le jeter à la poubelle. Mais la vie, ce n'est pas la même chose. Ce que nous avons vécu ne peut être ni corrigé, ni épuré, ni jeté. » Ernesto Sabato, « Héros et tombes » « Fais donc, mon cher Lucilius, ce que tu écris que tu fais, embrasse toutes les heures ; de la sorte, tu dépendras moins du lendemain quand tu auras mis la main sur l’aujourd’hui. Pendant qu’on la diffère, la vie passe en courant. » Sénèque, « Lettres à Lucilius », lettre 1
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.