Conte patriotique

De
Publié par


Les « Rougiens » et les « Bleuzards » s'affrontent, deux tributs différentes et pourtant si semblables, deux chefs qui ne pourront que s'opposer, défendant chacun leur couleur. Un conte intemporel, qui vous fera rire et sourire. Une lecture divertissante que l'on peut tout à fait mettre en parallèle à notre actualité contemporaine. L'imagination de Brigitte Lécuyer nous emporte dans un tourbillon à la fois violent et révoltant, puis finalement apaisant. Passionnant.

Publié le : jeudi 18 février 2016
Lecture(s) : 3
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782372222938
Nombre de pages : 6
Prix de location à la page : 0,0011€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
img

Brigitte Lécuyer

 

Conte patriotique

 

 

© Brigitte Lécuyer

Bookless-editions

Tous droits réservés

Février 2016

 

Conte patriotique

 

 

 

On raconte qu’il y a bien longtemps, quand la lune rousse dardait ses rayons cosmiques sur le presque monde, une guerre absurde éclata entre les Bleuzards et les Rougiens. Le sang coula bien rouge dans les fossés et les rivières des Rougiens, quant aux Bleuzards des semaines durant, ils gardèrent des ecchymoses au front et aux membres de leur chère bleusaille.

Chaque tribu possédait un fief et un chef,  prince Moitmoit et prince Moktaré lesquels palabrèrent des heures sous le plus vieux cocotier de l’île pour savoir qui des deux devrait quitter ce paradis du Pacifique, ignoré du reste du monde. Comme aucun ne cédait d’un iota et que chacun campait assis sur son séant, les vieux sages proposèrent de les départager par un gage unique, mais risqué. Celui qui descendrait au plus profond du volcan Mésilfeu sans faillir et sans se griller la couenne, l’emporterait et gagnerait le droit d’habiter l’île et d’y couler des jours heureux,  pour des siècles.   

Moktaré, le chef des Rougiens qui souffrait de vertige, devint alors vert de rage, mais devant ses ouailles...

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant