Crépuscule

De
Publié par

- Monsieur Bargemond, j'espère que vous n'êtes pas trop fatigué? - J'ai pu me reposer dans votre salle d'attente. Et entendre une voix humaine, parlant en plus ma langue, est une agréable surprise. - C'est parfait. Je vais donc pouvoir clore rapidement vo

Publié le : jeudi 16 janvier 2014
Lecture(s) : 26
Source : http://www.monpetitediteur.com/librairie/livre.php?isbn=9782342018134
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782342018134
Nombre de pages : 292
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
 
Du même auteur
Fictions théâtrales - Volume 1, Mon Petit Éditeur, 2012 Fictions théâtrales - Volume 2 Mon Petit Éditeur, 2013
 
Marc Fafiotte
CRÉPUSCULE
 
Mon Petit Éditeur
 
Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com
Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits dauteur. Son impression sur papier est strictement réservée à lacquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits dauteur. Mon Petit Éditeur 14, rue des Volontaires 75015 PARIS  France
IDDN.FR.010.0119233.000.R.P.2013.030.31500
Cet ouvrage a fait lobjet dune première publication par Mon Petit Éditeur en 2014
À mes parents, à mes amis dont les conseils mont permis de me-ner cet ouvrage à son terme. Je pense plus particulièrement à Pierre L *** alias Louis Lassalle dont lénergique amitié ma incité à ne pas abandonner ce travail en chemin.
Introduction en forme de conclusion
La définition du mot crépuscule, donnée par le dictionnaire Ro-bert est :lumière incertaine qui succède immédiatement au coucher du soleil.On se dirige donc de la pleine lumière du Jour vers lobscurité de la Nuit. Et après la Nuit, sommes-nous certains de retrouver la clarté mati-nale ? Les quatre récits qui vont suivre sont de tonalité crépusculaire. Afin de rassurer le lecteur, il est utile de préciser que le terme crépus-cule, pour les astronomes, semploie aussi bien pour la durée qui sétend le soir, du coucher du soleil jusquà la nuit, ou le matin, de cette même nuit jusquau lever du soleil. Rien nest donc définitif. Noublions pas que le soir nous assistons souvent à de splendides crépuscules. Il y a une dizaine dannées, jimaginais un récit de pure fiction dans lequel un dénommé Alexandre Bargemond faisait un voyage quelque peu extraordinaire. Ne doutant pas de la qualité de mon tra-vail, jexpédiais mon manuscrit à des éditeurs parisiens. Ils me répondirent rapidement et aimablement dune manière pratiquement identique: travail intéressantmais ne correspond pas, actuellement, à la ligne éditrice de la maison. Le refus était poli, mais mon ego nen était pas affecté. Je madressais alors à un éditeur local qui prit un certain temps pour émettre un avis. Il me mit enfin sous les yeux les observations faites par son lecteur. Cétait une réponse circonstanciée, dune belle écriture ne sortant pas dun feutre épais ou dun crayon à bille baveux. Malheureusement cette plume élégante avait écrit la phrase suivante : Le sujet traité nemanque pas dintérêt, mais avant toute chose, il faudrait que lauteur apprenne à écrire. Le choc était rude, ma vanité jetée à bas. Quant à Alexandre Bar-gemond, il fut mis au placard.
7
CRÉPUSCULE
Le temps passa. Je cédais, alors à une amicale pression et remettais mon ouvrage sur le métier. Tout en gardant la même trame, lhistoire fut entièrement réécrite, le nombre de pages en fut divisé par deux. Avais-je appris à écrire ? Je nen sais rien, mais je pense que si louvrage est toujours mauvais, sa brièveté le rendra plus digeste. Or, en ouvrant ce vieux dossier, je trouvais également danciens textes, très courts, nayant pas de lien entre eux. Dans le même esprit de révision, je décidais dy introduire Alexandre Bargemond afin quil serve de fil conducteur dans les trois autres récits où la fiction fera souvent place à une certaine réalité, elle-même alimentée par des sou-venirs personnels.
8
M.F Lyon septembre 2012
Ô calme incommensurable du soir, Si profond dans le rouge du couchant ! Comme nous sommes las de marcher ! Est-ce peut-être ceci la mort ?
(Traduction du poème Im Abendrot de Joseph Eichendorff, dernier desQuatre derniers liederde Richard Strauss)
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.