Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,00 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Partagez cette publication

Du même publieur

Les prétentieux Message de Kevin, 39 ans : Bien que tu sois blasée, je veux quand même te faire un compliment. Tu es, du moins d’après les photos, une des plus belles femmes que j’ai vues sur ce site. Bonne chance. Salut. Réponse : Merci pour le compliment ! Lequel pourrais-je te faire en retour ? hmmm, voyons… Monsieur lit un journal sérieux : leSüddeutsche et exige des phrases complètes, est capable de marcher dans la boue pour faire passer une dame à pieds secs, porte des blazers. Donc un galant homme, un gentleman. Mais prêt à être infidèle,… cultivé. « La culture c’est comme la confiture, moins on en a plus on l’étale ! » Moi aussi je peux faire des citations ! Merci pour toutes les citations érudites pour aider à écrire un profil, en fait ça va me servir pour répondre à certains mails. Par exemple celle d’Einstein : « Il y a deux choses infinies : l’univers et la stupidité humaine, pour l’univers, je n’en suis pas sûr. » J’ai changé la « stupidité humaine » en « stupidité masculine ». Toujours seulementjust for fun.
88
Message de Helmut : Chère inconnue, Le « plus si belle », ça c’est pas vrai, tu as souhaité un homme à partir de 35 ans, mais avec mes 34 ans, je pourrais quand même t’offrir ce que tu aimerais. Je suis brun, 1,80 m, sportif, et je cherche une dame avec qui je puisse faire de temps en temps des choses sortant de l’ordinaire pour rompre la monotonie du quotidien. Je t’inviterais bien à prendre un café pour que l’on puisse faire connaissance et voir si la chimie s’harmonise. Réponse : Pour moi, c’est tout vu, si tu avais lu mon texte, tu ne prendrais pas tes rêves pour des réalités, et tu n’aurais pas eu besoin de penser, ni de m’écrire.Moi, je sais ce que tu aimerais, il se trouve que ma vie n’est pas monotone, contrairement à la tienne, et que je n’ai pas du tout besoin de rompre sa mono-tonie ni envie de rompre la tienne... Message de Hans-Peter, 45 ans : Tes yeux sont comme une falaise où se brisent les vagues… Ne te laisse pas entraîner comme un poisson par le courant… Et au cas où tu veuilles changer ta façon d’être, si tu as le courage de me contacter, je pourrais te convaincre… « Même les plus longs chemins commencent par un premier pas. » Je me réjouirais d’avoir de tes nouvelles…
89
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin