Délivre-moi

De
Publié par

Depuis sa naissance, Clotilde est assaillie par des images de guerres, de meurtres, de violences, associées à un visage de femme dont elle ne sait que le nom : Sétima.
Quand les bulldozers du Mans mettent au jour un charnier datant des guerres de Vendée, la vie de Clotilde bascule. Car ce sont bien des images de cette nuit atroce du 13 au 14 décembre 1793 qui ravagent sa mémoire depuis sa naissance. Cette nuit où, après la déroute des armées vendéennes, les hussards et les patriotes se livrèrent au pillage, tuant et violant tous ceux et toutes celles qu'ils jugeaient suspects d'avoir partie liée avec les Vendéens.
Contre l'avis de ses proches, Clotilde part au Mans, déterminée à découvrir toute la vérité sur cette femme qui la hante.
Dans quelle aventure inouïe se lance-t-elle pour se libérer de ses fantômes ? Jusqu'où suivra-t-elle Sétima ?






RÉSUMÉ







Clotilde, jeune photographe vendéenne, est hantée depuis sa naissance par le visage de son ancêtre Setima, qu'elle associe aux événements tragiques de la nuit du 13 au 14 décembre 1793. Cette nuit où la ville du Mans fut mise à feu et à sang. Cette nuit où, après la déroute des armées vendéennes, les hussards et les patriotes se livrèrent au pillage, tuant et violant tous ceux et toutes celles qu'ils jugeaient suspects d'avoir partie liée avec les Vendéens.
Contre l'avis de ses proches, Clotilde part au Mans et, en fouillant les archives, réussit à reconstituer l'étonnante histoire de son aïeule.
Setima était vendéenne. Elle se trouvait au Mans, cette nuit-là. Croyant son mari mort à la bataille de Clisson, séparée de ses amies, elle errait dans la ville en feu sans savoir où se réfugier. Un homme, soudain, l'attira dans sa maison et la viola. Le lendemain, accablé par l'horreur de son acte, il lui proposa de l'épouser sous une fausse identité. Elle accepta mais la justice républicaine veillait. Dénoncée, elle fut arrêtée et condamnée à mort pour usurpation d'identité et bigamie. Le jour de la sentence, elle annonça à ses juges qu'elle était enceinte. Le tribunal républicain, après en avoir délibéré, décida que si la mère était coupable, l'enfant n'y était pour rien et qu'on attendrait l'accouchement pour infliger le châtiment. Ces quelques mois de sursis et les soubresauts de l'Histoire sauveront la mère et l'enfant.
La quête obstinée de Clotilde réussira-t-elle à la délivrer de son obsession ou, au contraire, va-t-elle définitivement la détruire ?






Publié le : mercredi 1 juin 2011
Lecture(s) : 31
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782221123317
Nombre de pages : 195
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Délivre-moi
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Les Chirac

de robert-laffont

suivant