Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 13,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant
J'essaie de gagner ma place au soleil dans le ch ur visible de l'avenir, dit Eluard. Cette grande image de confiance et d'espoir, bien des personnages, ici, pourraient la reprendre à leur compte. D'autres, non. Pour Théo, l'artiste, le « rêveur » passé de la protestation à l'engagement ; pour Christian, qui égare sa vigoureuse jeunesse avec violence et devra la chercher, bientôt, avec étonnement ; pour la militante Flora dont la beauté, l'audace, la popularité vont soudain trouver dans l'amour une dimension nouvelle ; pour ceux-là, certes, l'avenir est bel et bien, à travers des échéances parfois proches, toujours décisives, le bel été annoncé par l'un d'eux... ce Demain l'été porteur d'un temps, d'un monde de justice, de fraternité, de raison. Les voici donc, chacun à sa manière et malgré tout ensemble, qu'ils le veuillent ou non au rendez-vous d'une Histoire qui ne tombe pas du ciel mais qui sera ce que chacun, quotidiennement, la fera.

Il y a aussi ceux qui, dans l'ombre au contraire, traquent une ombre encore, autrement dit la leur, leur propre témoignage : de Julien que le sort a trop rudement frappé et qui se forge petit à petit, curieusement contre lui-même, comme une vengeance intrépide, à Hubert, ce mal-aimé d'un monde de puissants, en porte-à-faux dans ses obsessions.
Enfin, il y a cet autre personnage qui va sans cesse traverser leurs aventures à tous ; ce personnage multiple et moderne au gigantisme fou qui s'appelle télévision, radio, presse, cinéma... et qui se rue vers eux avec les événements.
Quoi qu'il en soit, la chance est du côté des hommes : c'est cet été des promesses et des certitudes ; c'est ce grand soleil populaire qui, dans une atmosphère inoubliable de fête, souligne la vraie portée de ces attentes et de ces combats, et du même coup, les qualités de l'oeuvre puissante et claire que Roger Bordier, après Meeting, nous donne ici.