Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,90 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

Apapaf

de Mon-Petit-Editeur

Peyton Place

de presses-de-la-cite

2
Titre
Derrière les géraniums
3
Titre Cyrille Cléran
Derrière les géraniums
Roman
5 Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit, 2008 www.manuscrit.com ISBN : 978-2-304-00398-7 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782304003987 (livre imprimé) ISBN : 978-2-304-00399-4 (livre numérique) ISBN 13 : 9782304003994 (livre numérique)
6
8
PROLOGUE
Qui s’en plaindra ? Louisette a la mention « Bien ». Bon, ce n’est pas si mal, c’est correct. Id est, ce n’est pas trop pourri. Bien sûr c’est moins bien que si elle avait eu la mention « Excellent ». Mais c’est tellement mieux que si elle n’avait ré-colté qu’une pauvre mention « Potable ». Si elle n’avait eu qu’un « Moyen » ou si elle avait échoué ou même – ! – si elle n’avait jamais passé d’examen ou même, pis encore ! si elle n’avait jamais été ni au lycée ni au collège ni à l’école primaire ni à la maternelle ni à la crèche ni dans aucun de ces endroits où il y a des rites de passage – Louisette a du mal à remonter plus loin parce que ses passés s’embrouillent et que le big-bang, franchement, elle a du mal à y croire –, il n’y aurait pourtant pas eu de quoi en faire un fromage et qui plus est, relativement facilement, elle aurait trouvé la ressource néces-saire pour ne pas juger utile de s’en faire… À quoi bon, lorsque les artères sont bon-nes, produire du mauvais sang ?
9
Derrière les géraniums
17 années d’existence dont une bonne partie passée sur les chaises d’école que ce simple mot : « Bien », résume en quatre lettres. Et c’est la vérité : Louisette vit « bien ». Elle rote, pète et chie « bien ». Elle travaille « bien ». Quand le matin elle se masturbe avec un hochet, avec ses doigts ou avec des vieilles copines, elle jouit « bien ». Quand on lui demande l’heure, elle consulte les aiguilles et répond « bien » à la se-conde près, car elle a une montre chronomètre – un cadeau de son père. Elle connaît « bien » son alphabet. Elle regarde « bien » les gens en face pour leur montrer qu’elle n’a peur ni d’eux ni d’elle-même et de fait retient « bien » les visa-ges et les expressions – anormalement physio-nomiste, Louisette adore examiner les grimaces que font ses congénères. Après, elle essaie de les imiter mais c’est rarement facile. En ce qui concerne le bas, ses jambes la transportent « bien ». Elle dort, et pour finir, mange parfaitement « bien » – sauf les brocolis qui sont fadasses et les tomates crues qu’elle a du mal à digérer. Priant de même fort convenablement, avec une réelle sincérité et une profondeur inouïe dans le fond des yeux, elle vous salue « bien ». Du moins fait-elle de son mieux, comme toute personne ayant mariné pendant longtemps dans un magma judéo-chrétien propice à la réalisa-tion de soi.
10
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin