Dieu-le-fit

De
Publié par

On a décidé, en haut lieu, de l'assainissement de la ville et de la destruction du bidonville qui a pour nom Dieu-le-Fit. Ses occupants seront ramenés dans leurs douars d'origine. Commence alors la lente déportation vers un but lointain et inconnu, puisque les habitants de Dieu-le-Fit n'ont jamais eu d'autre foyer que cet habitat provisoire. Et cet exode, conduit par un caporal zélé, maître du temps et des destinées, devient la vivante épopée d'hommes et de femmes habitués à subir, mais porteurs de mémoires, de rêves et de savoirs qu'on ne pourra jamais éradiquer.
Fable cruelle et envoûtante où tout est dit d'un régime totalitaire absurde, d'un peuple impuissant et fataliste, englué sous le poids des traditions et de l'arbitraire, qui obéit aux ordres d'une hiérarchie invisible, ce premier roman de Nourredine Saadi, né à Constantine, nous plonge, par sa sensibilité, sa langue foisonnante et les entrelacs subtils de sa composition, dans la tragédie de l'exil où se lit l'éternel destin floué des êtres - ceux, ici, d'un pays imaginaire, la Wallachye, qui ressemble étrangement à l'Algérie.
Publié le : mardi 1 mars 2016
Lecture(s) : 2
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782226383501
Nombre de pages : 272
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
On a décidé, en haut lieu, de l'assainissement de la ville et de la destruction du bidonville qui a pour nom Dieu-le-Fit. Ses occupants seront ramenés dans leurs douars d'origine. Commence alors la lente déportation vers un but lointain et inconnu, puisque les habitants de Dieu-le-Fit n'ont jamais eu d'autre foyer que cet habitat provisoire. Et cet exode, conduit par un caporal zélé, maître du temps et des destinées, devient la vivante épopée d'hommes et de femmes habitués à subir, mais porteurs de mémoires, de rêves et de savoirs qu'on ne pourra jamais éradiquer.
Fable cruelle et envoûtante où tout est dit d'un régime totalitaire absurde, d'un peuple impuissant et fataliste, englué sous le poids des traditions et de l'arbitraire, qui obéit aux ordres d'une hiérarchie invisible, ce premier roman de Nourredine Saadi, né à Constantine, nous plonge, par sa sensibilité, sa langue foisonnante et les entrelacs subtils de sa composition, dans la tragédie de l'exil où se lit l'éternel destin floué des êtres - ceux, ici, d'un pays imaginaire, la Wallachye, qui ressemble étrangement à l'Algérie.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.