//img.uscri.be/pth/c1e1bd589b33554b0cc0a7f1b1ad574e811b4a56
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,90 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Dix histoires que le vent m'a soufflées au creux de l'oreille

De
282 pages
Quel est le point commun entre un jeune Touareg du Sahara et une fille new-yorkaise? Entre un jeune africain du Kenya et une fille du fond de l'Inde, rescapée de sa destinée misérable?Entre la vie douillette d'une collégienne parisienne et un petit aborigène d’Australie ?A première vue, aucun. Rien ne semble lier ces jeunes adolescents séparés par des centaines de km, aux quatre coins de la terre. C’est sans compter avec le vent ! Les distances terrestres et culturelles s’obstinent à nous séparer mais le vent, cet élément unificateur tend à nous lier. Le vent, ce merveilleux conteur (pour qui veut bien l’entendre), est à l'origine de ces récits.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Dix histoires que le vent ma soufflées au creux de loreille
Annie Corsini-Karagouni
Dix histoires que le vent ma soufflées au creux de loreille
NOUVELLES
© manuscrit.com, 2003 ISBN: 2-7481-1913-4 (pour le fichier numérique) ISBN: 2-7481-1912-6 (pour le livre imprimé)
Avertissement de léditeur
Découvert par notre réseau de Grands Lecteurs (libraires, revues, critiques littéraires et de chercheurs), ce manuscrit est imprimé tel un livre. Déventuelles fautes demeurent possibles ; manuscrit.com, respectueuse de la mise en forme adoptée par chacun de ses auteurs, conserve, à ce stade du traitement de louvrage, le texte en létat. Nous remercions le lecteur de tenir compte de ce contexte.
manuscrit.com 5bis, rue de lAsile Popincourt 75011 Paris Téléphone : 01 48 07 50 00 Télécopie : 01 48 07 50 10 www.manuscrit.com contact@manuscrit.com
A ma mère Marily qui a tant aimé les enfants et les a servis longtemps comme institutrice.
Les droits dauteur de ce livre sont versés à la Fondation Sentinelles - au secours de linnocence meurtrie -, Lausanne.
Introduction
Quest-ce que le vent peut nous apporter à son passage quand il souffle ? De la poussière ? Des vieux morceaux de papier ? Des feuilles mortes, des brindilles ? Oui, bien sûr, un peu de tout ça, vous le savez bien. Et pourtant, aussi inattendu quil puisse paraître, il peut apporter du loin dautres choses encore, beaucoup plus légères, beaucoup plus secrètes, ce curieux messa-ger. La preuve : il ma raconté des histoires denfants venant des quatre coins du monde !
Le vent du désert caressant le dos arrondi des dunes de sable, le vent du grand Nord sifflant par-dessus les pics et les sommets glaciaux dAlaska, le vent dAfrique secouant délicatement les feuilles des acacias en fleur, le vent des tropiques remuant furieusement les cimes des manguiers en Amérique latine, le vent de nos villes emportant les murmures des pro-meneurs sous les marronniers à Paris, le mistral, le sirocco, la bise, le blizzard, le vent de...,
9
Dix histoires que le vent ma soufflées au creux de loreille
le vent tout court est parvenu jusquici, chargé de tous ces récits que je vais vous conter.
Pour ma part je nai pas fait grande chose ! Je nai eu quà dresser loreille pour mieux entendre ce qui me chuchotait : histoires denfants composées des bribes de conversations, des échos de rires et de pleurs. Morceaux de vies. Caléidoscope despoirs, dattentes, des craintes et de doutes. Paroles des jeunes gens. Tous cueillis au fil des jours sur la surface de cette vaste terre qui est la nôtre. Terre composée des pays lointains et étranges, variés et mal connus, à première vue différents des nôtres. Cependant, si semblables aux nôtres.
Alors jai entendu pendant des heures ses histoires captivantes. Dhabitude je ne prête pas grande attention à ce que les gens disent. Ils parlent si souvent pour ne pas dire grande chose ! Mais ce que le vent raconte est différent ! Lui, il a su capter toute mon attention. Peut-être parce quil mur-mure si doucement, ses mots sont à peine audibles ! Il faut se concentrer pour comprendre ce quil dit ! Ou est-ce bien moi qui deviens un peu sourde avec les an-nées ? Au bout dun certain temps je me suis quand même habituée à ce bruissement, ce souffle léger chauffant mon oreille comme la respiration dun confident qui colle sa bouche tout près de votre visage.
Dailleurs, le voilà qui reprend à raconterJe ne le vois pas mais je sens quil est là ! Je le devine aux feuilles tremblant du saule de mon jardin quil est en train de traverser furtivement. Ecoutez-le plutôt !
10