Double face

De
Publié par

Grâce à une saisissante ressemblance, les jumelles Nathalie et Natacha ont joué depuis la petite enfance à tromper leur entourage. Natacha la dominante ira-t-elle jusqu’au bout de son fantasme pervers pour atteindre son but ? Si Nathalie, la sage, a pris conscience des limites à ne pas dépasser, Natacha, saura-t-elle s’arrêter avant que son jeu diabolique ne tourne au drame ? C’est la question que l’on se pose au fil de ce roman qui nous fait découvrir la psychologie de ces véritables jumelles qui ont pourtant su prendre une orientation professionnelle différente. Natacha est-elle prête à mettre en péril la santé mentale et le couple de sa sœur pour arriver à ses fins. L’amour peut-il diviser ces deux sœurs qui se sont suffies à elles-mêmes de l’enfance jusqu’à l’adolescence ?
Publié le : vendredi 10 juin 2011
Lecture(s) : 107
EAN13 : 9782748107104
Nombre de pages : 167
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Double face
Jacqueline Querardfrot
Double face
ROMAN
© manuscrit.com, 2001 ISBN: 274810711X (pour le fichier numérique) ISBN: 2748107101 (pour le livre imprimé)
Avertissement de l’éditeur manuscrit.com  maison d’édition francophone  a pour vocation de réunir les conditions idéales pour que tous les manuscrits trouvent leur public. Pour ce faire, manuscrit.com s’est doté du plus grand réseau de lecteurs professionnels : composé de libraires et de critiques, il est entièrement voué à la découverte et à la promotion d’auteurs de talents, afin de favoriser l’édition de leurs textes. Dans le même temps, manuscrit.com propose  pour accélérer la promotion des oeuvres  une diffusion immédiate des manuscrits sous forme de fichiers électroniques et de livres imprimés. C’est cette édition que le lecteur a entre les mains. Les imperfections qu’il y décèlera peutêtre sont indissociables de la primeur d’une telle découverte.
manuscrit.com 5 bis rue de l’asile Popincourt 75011 Paris Téléphone : 01 48 07 50 00 Télécopie : 01 48 07 50 10 www.manuscrit.com contact@manuscrit.com
CHAPITRE 1
Elise retomba épuisée sur les oreillers, trempée de sueur. C’est aussi une petite fille, la réplique de la précé dente, on dirait, précisa la sagefemme. Reposezvous maintenant, nous nous occupons de ces petites mer veilles. La jeune maman sourit faiblement à Paul COU SIN, son mari, qui lui caressait tendrement le front, trop ému pour parler. Elle referma les yeux et s’endormit. C’est ainsi que naquirent Nathalie et Natacha, vé ritables jumelles, issues du même ovule, si semblables qu’Elise, ellemême, parfois avait du mal à les recon naître. Pas de problème pour les différencier au cours de la petite enfance. Les parents avaient multiplié les signes distinctifs : des gourmettes avec leur prénom gravé sur la plaque, des chaînes auxquelles pendaient des mé dailles différentes. Elise et Paul ne voulaient pas tomber dans le cliché des jumelles habillées de manière iden tique, qui accentuaient les confusions. Ils prirent au contraire le maximum de précautions afin que les pe tites soient confondues le moins possible, avec des coif fures, des rubans, des barrettes de couleur et de forme différentes. Les règles étaient les mêmes pour les vête ments.
7
Double face
Ne diton pas que les vrais jumeaux ont une com plicité rare et qu’ils en jouent avec subtilité ? Nathalie et Natacha s’aperçurent bien vite du bénéfice qu’elles pouvaient retirer de cette extraordinaire ressemblance. Cela devint un jeu pour elles de brouiller les pistes afin de tromper même leurs parents. Ceci les amusait beau coup. Elles n’hésitaient pas à échanger leurs vêtements en cours de journée, modifier leur coiffure. En gran dissant elles exigèrent d’être habillées de la même façon, ce qui dérouta beaucoup Elise et Paul qui avaient pris tant de précautions afin d’éviter cela justement. Elles s’ingéniaient à se ressembler au maximum pour aug menter la confusion. Cette attitude permanente était devenue leur jeu favori. Leur entourage en faisait également les frais. Cette situation les distrayait bien à l’école. Leurs camarades de classe étaient incapables de les identifier. Astucieuses elles organisaient des paris et comme elles étaient les seules à pouvoir juger, les autres étaient toujours perdants. Elles se considéraient comme interchangeables. Leur institutrice avait exigé qu’elles portent sur leurs habits leur prénom en évidence afin de ne pas les confondre, mais là aussi la supercherie était trop tentante. Pendant les récréations, elles intervertissaient leurs habits dans les toilettes et changeaient de place de retour dans la classe. Cela réjouissait les jumelles au plus haut point. Quand la maîtresse faisait l’appel, il leur arrivait de ne pouvoir résister en entendant Natacha ou Nathalie. Elles se levaient d’un même mouvement, avec des mines d’enfants de chœur qui faisait glousser de rire les autres élèves, cachés derrière leurs mains afin de dissimuler leur hilarité. A l’adolescence, au lieu de se maquiller devant une glace, elles se fardaient réciproquement. Elles étaient le miroir l’une de l’autre. Elles s’ingéniaient à se copier
8
Jacqueline Querardfrot
et vérifiaient ensuite le résultat en examinant leur re flet dans la psyché de la chambre de leurs parents. Par fois, il leur arrivait de se demander qui était qui ? Mal gré tout leur personnalité s’épanouissait mais elles es sayaient quand même de brouiller les cartes.
La ressemblance de leur prénom permit d’accen tuer l’ambiguïté en se faisant appeler chacune Nata. Elles répondaient automatiquement toutes deux à ce diminutif, de quoi y perdre son latin pour le commun des mortels !  Nous n’aurions pas dû choisir des prénoms aussi proches, regrettaient de temps en temps Elise et Paul. On les a prénommées ainsi parce que cela nous plaisait.  Si nous avions pu prévoir l’usage qu’elles en fe raient, se plaignait Paul. Bonnes élèves, elles réussirent fort bien dans leurs études. Elles prirent cependant des chemins différents à la grande surprise de tous et abandonnèrent ce jeu qui consistait à les confondre. Nathalie entra à l’école du Louvre pour étudier l’histoire de l’art et Natacha, attirée par les voyages, s’orienta vers des études d’interprétariat. Deux belles filles de vingtdeux ans. Cheveux bruns bouclés courts, pour Nathalie et milongs pour Natacha. Le même ovale parfait du visage, éclairé par des yeux d’un violet rare, un sourire enjôleur, des sourcils bien dessinés, un nez court et droit, une bouche gourmande et pulpeuse. Elles étaient de taille moyenne, 1,67 m avec une silhouette mince et élancée. Voici nos deux belles prêtes à conquérir le monde.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.