//img.uscri.be/pth/adbc6d16dbd34bc05816201c30c3a0bda09174c5
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Eclats d'insomnie

De
256 pages

« Nous n’avons pas qu’une seule vie, c’est pourquoi je raconte cette année difficile qui m’a pourtant fait connaître une lumière nouvelle. Plusieurs vies font donc ici leur apparition : celle de l’insomnie et de ses réflexions ; celle des lectures qui remplissent de curiosité ; celle du combat du corps contre les griffes du temps ; celles de la contemplation de la beauté, du comique de la vie quotidienne, du souvenir souvent lié à l’Italie ; celle, nocturne, de la cathédrale éclairée et celle du jardin. Toutes participent à une même trame où le tragique fait parfois irruption (dangers de la dépression chez l’un ; chez l’autre : le cancer d’une amie chère). L’essentiel reste toujours présent. Même à travers les faits divers. Trois mois vécus à l’hôpital inspirent un amour accru de la vie et de ceux qui souffrent. Bref, il s’agit ici des turbulences de la vie intérieure – un vrai voyage au temps suspendu. »

Diane de Margerie

Voir plus Voir moins
« Nous n’avons pas qu’une seule vie, c’est pourquoi je raconte cette année difficile qui m’a pourtant fait connaître une lumière nouvelle. Plusieurs vies font donc ici leur apparition : celle de l’insomnie et de ses réflexions ; celle des lectures qui remplissent de curiosité ; celle du combat du corps contre les griffes du temps ; celles de la contemplation de la beauté, du comique de la vie quotidienne, du souvenir souvent lié à l’Italie ; celle, nocturne, de la cathédrale éclairée et celle du jardin. Toutes participent à une même trame où le tragique fait parfois irruption (dangers de la dépression chez l’un ; chez l’autre : le cancer d’une amie chère). L’essentiel reste toujours présent. Même à travers les faits divers. Trois mois vécus à l’hôpital inspirent un amour accru de la vie et de ceux qui souffrent. Bref, il s’agit ici des turbulences de la vie intérieure – un vrai voyage au temps suspendu. »
Diane de Margerie