écrits adolescents

De
Publié par

Les "écrits adolescents" sont une serie d'histoires, vécues ou imaginaires, et de poèmes qui sont le reflet d'une période de la vie, intense, douloureuse et exaltée. Spontané et sincère, chaque page de cet ouvrage se veut intense, parfois désespéré, toujours honnête.

Publié le : mardi 14 juin 2011
Lecture(s) : 129
EAN13 : 9782748132847
Nombre de pages : 177
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Écrits adolescents
Thierry Peltier
Écrits adolescents 1982  1989
AUTOBIOGRAPHIE(NONFICTION)
© manuscrit.com, 2003 ISBN: 2748132858 (pour le fichier numérique) ISBN: 274813284X (pour le livre imprimé)
ALLEZ
Comme tous les jours, pensif et rêveur, je regarde sans voir le décor qui défile devant moi. Le bus m’emmène sans fantaisie à destination. Instinctive ment, je sais que je suis arrivé, mon subconscient in tervient sans me demander mon avis.
Dans les nappes épaisses de brouillard d’un réveil trop matinal, je franchis la grille d’entrée de mon lycée.
Si mon corps m’obéissait, je serais amorphe, dif forme, dévitalisé. Heureusement, les fonctions vi tales sont indépendantes de notre volonté. Ouf !
A peine assis sur ma chaise, je m’écroule abso lument épuisé de tant d’incompatibilités m’environ nant. Pourquoi venir si je ne le veux pas ? Pourquoi se taire lorsque l’on a envie de parler ? Pourquoi ne pas partir ? Tout le monde se plaint, personne ne bouge, je les hais tous. Et moi ? Moi, j’attends la sortie avec impatience. Elle tarde à venir mais elle viendra, j’en suis sûr, persuadé. Il y toujours une sor tie, ne seraitce qu’une sortie de secours.
7
AMOUR, AMOUR
Ma douce et tendre amie, je suis loin de toi en ce moment et malgré tous mes efforts pour me convaincre que bientôt tu seras à mes cotés, je suis triste et malheureux. Sans cesse l’ennui succède à l’espoir. Le temps est un élastique qui se tend et se détend selon notre volonté. Chaque minute, chaque heure qui passe me rapproche de toi et de l’ultime moment où je pourrais partir enfin d’ici, pour toujours.
Penser à toi me fait mal et me réconforte, l’amour est dû au hasard et il est rare qu’on le rencontre for tuitement, je ne sais pas si c’est le cas pour nous mais j’en ressens ses pulsions intimes et spirituelles. Nombre de couples se forment par proximité des deux êtres qui le composent, il est probable que l’at tachement qui en découle résulte de l’habitude, de l’instinct aussi, l’instinct qui nous guide vers notre tâche procréatrice.
Parmi les millions d’âmes qui s’agitent, que deux s’unissent, souvent sans réellement rechercher l’idéal, me fait penser qu’elles s’accoutument l’une à l’autre plutôt qu’elles se trouvent et s’accouplent véritablement. Chacun à ses rêves secrets, ses idéaux inaccessibles, que l’être cher se présente sous ses yeux et son imagination fait le reste. De
9
Écrits adolescents
sorte que notre vision adapte l’être aimé à ce que l’on aimerait qu’il soit. C’est l’euphorie du grand amour enfin trouvé auquel on sacrifierait tout, c’est l’oubli de soi pour l’autre. Cet instant est fabuleux, il naît en soi des possibilités inespérées d’attention, de dévouement et aussi de désespoir. Quoi qu’il en coûte, il doit être vécu à tout prix. Pour une fois qu’on peut vivre un peu en dehors de soi en ayant en considération l’autre seulement, qu’on peut se libérer de son égoïsme naturel.
Un débat amoureux et passionné s’ouvre. Que de sourires complices et tendres, que d’allusions pro metteuses s’échangent ainsi. Le vrai sens de la vie semble nous apparaître, beau et merveilleux. Les es poirs s’accordent, les passions s’idéalisent, les deux amoureux uniques au monde vivent leur amour in tensément sans aucune retenue. Et, plus leur atta chement est fort et plus les autres qui s’interposent entre eux deviennent des ennemis, des pôles qui dé vient l’attention du partenaire. Ils ne sont pas se reins, seulement en état de jouissance, un état exclu sif et profond. Mais qu’importe, leur lucidité ébran lée, ils ne se voient même pas, ils s’interprètent. Leur force commune fait éclater toutes les barrières, ils ne pensent pas qu’il pourrait en être autrement. Non, il faut attendre la maturité de leur idylle, sans elle, au cune crédibilité ne pourra leur être accordée. Alors, attendons.
Les nuits sont plus longues, ils ont bien dormi. Lui, quelque peu irrité qu’elle l’ait réveillé de si bonne heure un dimanche, grogne et se rendort ce pendant aussitôt.
Le dimanche est un jour béni. Personne ne vous attend, les contraintes ne recommenceront que lundi matin. Mais qu’il est loin en ce moment, ils n’y
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.