Elles brisées

De
Publié par

Une vie sans problème entre un mari et deux enfants. Claudie Abas, libraire, ne va pas tarder à basculer dans l'horreur. Il suffit d'une rencontre, d'une amitié qui naît. Elle découvre une enfance massacrée par l'inceste au travers de l'histoire de Phaedra et de ses écrits. L'inceste? Il n'existait que dans les journaux, dans d'autres villes. Toujours loin de soi. Claudie se révolte contre cette réalité qui la bouleverse. Les notables portent parfois des masques. L'indignité se vêt de respectabilité. Elle veut dénoncer les coupables, publier les poèmes hurlés par son amie. Mais un jeu de miroirs insoupçonnable se met en place. Jusqu'où cela ira -t-il?
Publié le : mercredi 15 juin 2011
Lecture(s) : 225
Tags :
EAN13 : 9782748189087
Nombre de pages : 465
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Elles brisées
3 Éditions Le Manuscrit
Laurence Guicharnaud
Elles brisées
Roman
Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit, 2007 www.manuscrit.comISBN : 2-7481-8908-6 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748189087 (livre imprimé) ISBN : 2-7481-8909-4 (livre numérique) ISBN 13 : 9782748189094 (livre numérique)
INTRODUCTION
À mon époux À Marie-Dominique et Jean-François Lecluse
7
Amnésie
INTRODUCTION
INTRODUCTION
C’était un matin gris d’octobre. Un ciel plombé pour un visage exsangue. Dans la lividité de l’aurore, elle répétait encore et encore la phrase qui l’abattait pantelante sur la table de façon incompréhensible. « Je… je crois que… que… j’ai été… victime d’abus… sexuels… pendant mon enfance… mais… mais je ne me rappelle plus de rien. » L’absurdité de ses propos la terrassait… Elle ne pouvait que sangloter, chaque mot refusant de se dire. Seule, face à elle-même, elle tentait d’aligner les phonèmes afin de les rendre intelligibles. Elle se devait d’y parvenir. Le lendemain, elle n’aurait que cette réplique à énoncer sur la scène de sa psychothérapie. Ce n’avait été qu’au bout de trois heures de tentatives avortées qu’elle avait prononcé sans pleurs : « je… je crois que… j’ai été victime… d’abus sexuels… pendant mon… mon enfance… mais… mais… mais je ne me
9
Elles brisées
rappelle plus de rien. » Deux heures supplémentaires avaient été nécessaires pour que silences et soupirs n’étirent plus comme un chewing-gum immangeable les quelques mots. « Je crois que j’ai été victime d’abus sexuels pendant mon enfance mais je ne me rappelle plus de rien. » Elle y était parvenue sans gloire ni honneur. Elle ne ressentait aucune fierté ni aucun soulagement. Elle se sentait juste un peu plus accablée. Tout s’était déjà écroulé autour d’elle trois mois auparavant sans qu’elle sut comment. Le présent avait été englouti dans la gueule vorace de sa Dépression Nerveuse. Avec lui, ses deux enfants, son mari, sa vie entière. Sans l’étalon du présent, l’avenir s’était volatilisé mais elle avait cru naïvement que le passé demeurerait figé, qu’il resterait tel qu’elle l’avait conservé dans sa mémoire défaillante. Aujourd’hui, il jouait dans les sables mouvants. Mais revenons-en à ce jour de pitoyable répétition solitaire. Ou mieux. Faisons un saut de puce dans le temps, le reste de la journée n’ayant existé que dans la souffrance psychique, difficile à narrer. Bien évidemment, elle n’avait pas dormi. L’aube nouvelle l’avait trouvée aussi blême qu’elle, assise dans sa cuisine griffonnant des
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.