Eloge de la vanité

De
Publié par

La vanité est-elle un mal ? Le simple fait de poser cette question est en soi corrosif, à une époque où les artistes, s'ils veulent être applaudis par les médias, doivent prendre une posture de modestie. Et c'est précisément un essai sur la condition d'artiste dans le monde contemporain qu'est ce livre. S'appuyant sur de nombreux exemples puisés dans la musique, la littérature et ses souvenirs personnels, Andreï Vieru, lui-même un des plus grands pianistes actuels, donne ici un essai profondément original. De Cioran à Rostropovitch, de Bach à Mircea Eliade, de Mozart à Salieri, de "A quoi sert le public ?" à "La dictature de la multitude", voici un livre de moraliste que n'aurait pas renié Cioran – qu'Andreï Vieru a bien connu et dont il trace ici un inattendu portrait en optimiste.

Publié le : mercredi 8 mai 2013
Lecture(s) : 6
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246807490
Nombre de pages : 320
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
La vanité est-elle un mal ? Le simple fait de poser cette question est en soi corrosif, à une époque où les artistes, s'ils veulent être applaudis par les médias, doivent prendre une posture de modestie. Et c'est précisément un essai sur la condition d'artiste dans le monde contemporain qu'est ce livre. S'appuyant sur de nombreux exemples puisés dans la musique, la littérature et ses souvenirs personnels, Andreï Vieru, lui-même un des plus grands pianistes actuels, donne ici un essai profondément original. De Cioran à Rostropovitch, de Bach à Mircea Eliade, de Mozart à Salieri, de "A quoi sert le public ?" à "La dictature de la multitude", voici un livre de moraliste que n'aurait pas renié Cioran – qu'Andreï Vieru a bien connu et dont il trace ici un inattendu portrait en optimiste.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi