//img.uscri.be/pth/4d2cf3b4e86373e43ef607ad97e4051c616e8bd1
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,90 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

En ton nom, Révolution Tome 1

De
331 pages
Aventure, humour, amour et érotisme : un alliage explosif La Révolution Française vécue par un noble Jeune noble à la Cour de Louis XVI, Charles d'Héricault se voit confier par le Roi une mission a priori anodine. En réalité, elle lui fait vivre toutes sortes d'aventures, et lui fait rencontrer les principaux personnages de cette époque tourmentée, dans des situations tour à tour tragiques et cocasses : Louis XVI, Sade, Danton, Robespierre, Bonaparte et bien d'autres, depuis les Etats Généraux et la Prise de la Bastille jusqu'aux guerres de Vendée...
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

En ton nom, révolution Tome I
Bernard Grousset
En ton nom, révolution Tome I De Fièvre et de Sang
Roman
Le Manuscrit www.manuscrit.com
© Éditions Le Manuscrit, 2006 www.manuscrit.com communication@manuscrit.com ISBN : 2-7481-7771-1 (livre numérique) ISBN 13 : 9782748177718 (livre numérique) ISBN : 2-7481-7770-3 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748177701 (livre imprimé)
AVERTISSEMENTCet ouvrage ne prétend surtout pas être une référence ni un point de vue historique. Il n’a pas une telle ambition. C’est un roman de fiction offrant une alternative subjective de la vérité. Le sujet en est une vue partisane d’une période pénible et merveilleuse d’espoirs de l’histoire de la France, mais vu à travers le miroir défigurant de la subjectivité. En effet, comment l’histoire de la Révolution aurait-elle été écrite si la Restauration avait durablement ramené l’Ancien Régime, et que celui-ci ait perduré ? Si les révolutions et républiques suivantes avaient été perdues au bénéfice d’une royauté imbécile et absolue, alors certainement nos enfants auraient appris dans leurs livres d’Histoire quelque chose qui aurait pu ressembler à ce qui suit. L’auteur a tenté de suivre cette ligne de conduite, et de rester objectif dans la subjectivité, sans pour cela aucunement adhérer aux idéaux et principes qui y sont développés. Encore que, suivant la place que l’on occupe dans cette Société féodale…
9
Pourtant, les propos outranciers qui sont tenus dans les lignes qui suivent ont réellement été proférés par des gens croyant fermement à leurs idées, et prêts, à de rares exceptions, à mourir pour elles ! Pour finir, l’auteur tient à préciser que les lieux, événements et personnages ne sont pas que pures coïncidences, mais ont tous une réalité historique. Quant à l’homme en rouge, dont l’intervention est évoquée, sa présence à Versailles au cours des âges a été authentifiée par de nombreux témoins dignes de foi, entre Marie de Médicis et Louis XVI. Alors… B. GROUSSETNOTA : Je serais vraiment considérablement désespéré si, malgré ce qui précède, ce récit était compris autrement qu’au second, ou même troisième degré !
10