Et ton nom sera Vercingétorix

De
Publié par


Un jeune guerrier celte affronte le maître tout-puissant de la Gaule occupée. Entre l'attirance et la haine, un face-à-face grandiose.




Vercingétorix a tout pour séduire César. C'est un noble jeune et superbe, intelligent, fougueux. Et César a tout pour fasciner le prince arverne : c'est un stratège de génie, un patricien subtil pétri de culture et d'humanisme. Pourtant, ils vont se livrer une lutte à mort. Depuis les forêts profondes du pays arverne où les druides initient l'adolescent celte aux secrets des dieux jusqu'au vaste forum où César, général vieillissant rongé par l'ambition, déploie son triomphe, en passant par les ruelles populeuses de Gergovie et les fortifications titanesques d'Alesia, les deux hommes vont de rencontre en rencontre, de paroles d'estime en paroles de défi, de bataille en bataille, de victoire en défaite. Et jusqu'au bout, César espère se faire un ami, un amant, de Vercingétorix...



Philippe Madral et François Migeat racontent dans cette épopée à grand spectacle la guerre des Gaules en technicolor. Ils font passer le lecteur de l'autre côté du miroir. L'illusion est totale. Nous voilà au milieu d'une armée romaine en marche. Puis dans une embuscade tendue par les cavaliers celtes – hurlements, choc des épées, écume des chevaux et sang des hommes... Puis au bord d'un lac secret, où se déroule le rituel par lequel les druidesses initient à l'amour le chef adolescent... Et dans le patio d'un palais de Ravenne, où César et Cicéron rivalisent de perfidie tandis que défilent les fastes d'une orgie romaine.
Un trésor de connaissances historiques, un décor majestueux... Envoûtant mélange de mystère religieux, d'action violente et d'amours sensuelles, Et ton nom sera Vercingétorix est une fresque romanesque envoûtante.





Publié le : jeudi 19 septembre 2013
Lecture(s) : 10
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782221139424
Nombre de pages : 561
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Et ton nom sera Vercingétorix
Les commentaires (1)
Écrire un nouveau message

17/1000 caractères maximum.

kerscoff

Une perle à la Goscinny au hasard des pages : le vieux Bago, auteur du "palper rouler" dont s'inspire Mentula pour oindre et masser César (excusez le hiatus au passage), me fait penser à un médecin de Roscoff, Dr BAGOT, inventeur de la technique du palper rouler et de la thalasso dans le Finistère. Devrait-il des droits de propriété à cet ancêtre barbare ? Hasard ou clin d'oeil ? Amusant dans un bouquin qui se laisse lire et que je poursuis donc en m'attendant à voir le vieux Jules commenecer en César et se faire Pompée !

mercredi 19 février 2014 - 10:10

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Les Chirac

de robert-laffont

suivant