Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 8,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Femme au foyer

De
400 pages

Anna était une bonne épouse. La plupart du temps.
Best-seller aux Etats-Unis, le premier roman de la poétesse américaine Jill Alexander Essbaum renouvelle de manière magistrale la réflexion sur l’identité féminine et la quête de soi.
Anna, une Américaine de trente-sept ans, est l’épouse modèle d’un banquier suisse. Femme au foyer, elle se consacre à leurs trois enfants qu’elle élève dans une riche banlieue de Zurich. Une cage dorée très vite gagnée par l’ennui. Incapable de communiquer avec un mari de plus en plus distant, Anna enchaîne les aventures sexuelles, mais mettre fin à ces relations devient de plus en plus difficile...
Portrait intime et intense d’une femme en rupture, ce livre, où réalisme et poésie se mêlent subtilement, interroge la sexualité et le désir dans toute leur force libératrice et subversive.

« Femme au foyer, c’est Anna Karénine qui vire Cinquante nuances de Grey, avec quelque chose de Madame Bovary. » Time Magazine

Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Sensualités

de j-ai-lu

Sex and the City

de albin-michel

Anna était une bonne épouse. La plupart du temps.
Best-seller aux Etats-Unis, le premier roman de la poétesse américaine Jill Alexander Essbaum renouvelle de manière magistrale la réflexion sur l’identité féminine et la quête de soi.
Anna, une Américaine de trente-sept ans, est l’épouse modèle d’un banquier suisse. Femme au foyer, elle se consacre à leurs trois enfants qu’elle élève dans une riche banlieue de Zurich. Une cage dorée très vite gagnée par l’ennui. Incapable de communiquer avec un mari de plus en plus distant, Anna enchaîne les aventures sexuelles, mais mettre fin à ces relations devient de plus en plus difficile...
Portrait intime et intense d’une femme en rupture, ce livre, où réalisme et poésie se mêlent subtilement, interroge la sexualité et le désir dans toute leur force libératrice et subversive.
« Femme au foyer, c’est Anna Karénine qui vire Cinquante nuances de Grey, avec quelque chose de Madame Bovary. »
Time Magazine