Folies de mai

De
Publié par

La campagne bretonne au mois d’avril. Trois hommes qui ne se connaissent pas vont, en l’espace de quelques jours, prendre leur destin en main. 

Il y a d’abord Clément, le marchand de chaussures, que la rencontre d’une jolie « fée » va bouleverser. Abandonnant épouse et gagne-pain, il enfile progressivement le costume du chevalier servant pour charmer sa belle. Il y a ensuite Alfred, le fermier, vieux garçon solitaire qui part à la recherche de sa future épouse. Peu familier des codes de la galanterie, c’est à sa manière qu’il tentera de séduire les célibataires du village. Quant à Emile, Parisien taciturne et jeune retraité, il va être chaleureusement accueilli par ses voisins qui, sur un malentendu, le prennent à tort pour un grand patron de la SNCF. 
Tous vont se heurter au jugement des autres et recourir à des trésors d’imagination et de fantaisie pour se relever. 

Avec cette comédie noire, hymne à la folie ordinaire, Hervé Baslé rend une nouvelle fois hommage au monde de la campagne, tour à tour charmant et cruel, traditionnel et excentrique, lieu de souffrances et de bonheur simple.
Publié le : jeudi 2 mai 2013
Lecture(s) : 3
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782709644556
Nombre de pages : 300
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
La campagne bretonne au mois d’avril. Trois hommes qui ne se connaissent pas vont, en l’espace de quelques jours, prendre leur destin en main. 

Il y a d’abord Clément, le marchand de chaussures, que la rencontre d’une jolie « fée » va bouleverser. Abandonnant épouse et gagne-pain, il enfile progressivement le costume du chevalier servant pour charmer sa belle. Il y a ensuite Alfred, le fermier, vieux garçon solitaire qui part à la recherche de sa future épouse. Peu familier des codes de la galanterie, c’est à sa manière qu’il tentera de séduire les célibataires du village. Quant à Emile, Parisien taciturne et jeune retraité, il va être chaleureusement accueilli par ses voisins qui, sur un malentendu, le prennent à tort pour un grand patron de la SNCF. 
Tous vont se heurter au jugement des autres et recourir à des trésors d’imagination et de fantaisie pour se relever. 

Avec cette comédie noire, hymne à la folie ordinaire, Hervé Baslé rend une nouvelle fois hommage au monde de la campagne, tour à tour charmant et cruel, traditionnel et excentrique, lieu de souffrances et de bonheur simple.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant