Gringuita

De
Publié par

Nous nous assîmes dans un aplat formé par la roche, une petite niche qui semblait avoir été créée tout exprès, et regardâmes le jour prendre possession du grand lac, doucement, rapidement, jusqu’à nous inonder de sa lumière chaude. Luis se rapprocha et me raconta, à mesure qu’ils étaient dévoilés par la lumière du jour, l’histoire des quartiers du village. L’espace divisé en quatre, comme il est de mise dans les villages aymaras. La sérénité et l’harmonie apparentes, et les conflits sous-jacents entre quartiers riches et quartiers puissants – comment argent et pouvoir ne coïncidaient pas forcément aujourd’hui… «Là-bas, sur la route, tu vois cette guérite là-bas, ce petit bâtiment rectangulaire? C’est la douane, c’est là que sont contrôlés les combis en provenance de Bolivie, ils essayent de choper les cholitas avec leurs marchandises cachées sous leurs jupes, mais elles sont assez malignes…» Il s’était rapproché, il chuchotait presque – on ne pouvait pas vraiment faire autrement que chuchoter, c’était presque imposé par les lieux, et je sentais son souffle chaud dans mon cou, le souffle de la vie millénaire sur des terres éternelles. Je frissonnai. Un pur frisson de plaisir, de ceux qui naissent de la jouissance totale de l’instant présent – un frisson entier de bonheur, sans arrière-pensées et sans partage – devant l’aube naissante et la promesse d’un jour cristallin au centre du monde.
Publié le : mercredi 11 décembre 2013
Lecture(s) : 5
Source : http://www.monpetitediteur.com/librairie/livre.php?isbn=9782748364521
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782748364521
Nombre de pages : 258
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Cécilia Bordas
GRINGUITA
 
Mon Petit Éditeur
Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur :
http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits dauteur. Son impression sur papier est strictement réservée à lacquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits dauteur. Mon Petit Éditeur 14, rue des Volontaires 75015 PARIS  France
IDDN.FR.010.0115968.000.R.P.2011.030.31500
Cet ouvrage a fait lobjet dune première publication par Mon Petit Éditeur en 2011
« Le scombre mexicain a XVII-15-IX rayons épineux dans la nageoire dorsale. Ils sont faciles à compter. Mais si le scombre tire si violemment sur la ligne que nous en avons les mains brûlées, si le poisson plonge au fond et manque séchapper avant de passer par-dessus la lisse, palpitant de couleurs, battant lair de sa queue, une extériorité relationnelle entièrement neuve a été créée  une entité supérieure à la somme du poisson et du pêcheur. La seule façon de compter les rayons épineux du scombre sans être affecté par cette seconde réalité relationnelle consiste à sasseoir dans un laboratoire, ouvrir un bocal malodorant, sortir un poisson raide et incolore dune solution de formol ; compter les rayons épineux et écrire la vérité « D.XVII-15-IX ». Vous avez enregistré là une réalité incontestable  sans doute la moins importante des réalités concernant tant le poisson que vous. » John Steinbeck,Dans la Mer de Cortez, Ed. Actes Sud Terres dAventure, 1951, pp 10-11
Sommaire Introduction .......................................................................................91. Lima La Horrible.........................................................................152. La Fatigue dÊtre Soi ..................................................................893. Les Attaches de lHomme........................................................175Épilogue..........................................................................................251Remerciements ..............................................................................255
7
Introduction
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Dimanches d'août

de editions-gallimard

Silence !

de dervier

suivant