Henry David Thoreau, le célibataire de la nature

De
Publié par

L’œuvre et la pensée de H.D.Thoreau semblent devoir éternellement se résumer à ses deux textes les plus célèbres, Walden ou la vie dans les bois et La Désobéissance civile, occultant un parcours riche et complexe. Au risque d’écorner l’image d’Epinal que s’en est fait la postérité, cette biographie française du grand écrivain de la Nature se propose de révéler les aspects les moins connus de sa vie et de sa réflexion qui, loin d’en souffrir, s’en trouveront au contraire rehaussées de cet éclairage nouveau. Pur produit de son époque, Thoreau fut un esprit libre, mais en bon transcendantal qui se respecte, il se faisait avant tout le chantre d’une liberté individuelle…, ce qui ne l’empêcha pas de s’engager activement dans la lutte contre l’esclavage. Il ne fut pas non plus cet ermite vivant dans sa cabane au milieu des bois, mais un homme qui entretint sa vie durant une relation panthéiste avec la Nature fortement nourrie de son admiration pour la culture amérindienne. Auteur d’un immense journal de 8000 pages qui reste à découvrir en France et qui constitue sans doute l’une des œuvres maîtresses de la littérature américaine, ami de Ralph Waldo Emerson, le théoricien du Transcendantalisme, de Nathaniel Hawthorne ou de Walt Whitman, nourri de littérature classique et de philosophie orientale, éternel célibataire et solitaire, mais aux amitiés masculines et féminines innombrables, brillant conférencier, arpenteur inlassable des environs de son village natal, Thoreau concentre en lui cette indépendance intemporelle et cet appel du Wild qui constituent l’âme de la nation américaine.
Publié le : mercredi 24 octobre 2012
Lecture(s) : 28
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213673141
Nombre de pages : 350
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
L’œuvre et la pensée de H.D.Thoreau semblent devoir éternellement se résumer à ses deux textes les plus célèbres, Walden ou la vie dans les bois et La Désobéissance civile, occultant un parcours riche et complexe. Au risque d’écorner l’image d’Epinal que s’en est fait la postérité, cette biographie française du grand écrivain de la Nature se propose de révéler les aspects les moins connus de sa vie et de sa réflexion qui, loin d’en souffrir, s’en trouveront au contraire rehaussées de cet éclairage nouveau. Pur produit de son époque, Thoreau fut un esprit libre, mais en bon transcendantal qui se respecte, il se faisait avant tout le chantre d’une liberté individuelle…, ce qui ne l’empêcha pas de s’engager activement dans la lutte contre l’esclavage. Il ne fut pas non plus cet ermite vivant dans sa cabane au milieu des bois, mais un homme qui entretint sa vie durant une relation panthéiste avec la Nature fortement nourrie de son admiration pour la culture amérindienne. Auteur d’un immense journal de 8000 pages qui reste à découvrir en France et qui constitue sans doute l’une des œuvres maîtresses de la littérature américaine, ami de Ralph Waldo Emerson, le théoricien du Transcendantalisme, de Nathaniel Hawthorne ou de Walt Whitman, nourri de littérature classique et de philosophie orientale, éternel célibataire et solitaire, mais aux amitiés masculines et féminines innombrables, brillant conférencier, arpenteur inlassable des environs de son village natal, Thoreau concentre en lui cette indépendance intemporelle et cet appel du Wild qui constituent l’âme de la nation américaine.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.