Histoire comique

De
Publié par

« Les grands rôles de drame doivent, pour produire leur effet, être tenus par un comique, mais qui ait de l'âme. » Ainsi parle, prophétiquement, Chevalier, acteur tourmenté par deux grandes passions, son métier et Félicie Nanteuil. Nanteuil, filant comme une étoile prometteuse parmi les feux de la rampe, exquise et perfide, méchante et délicieusev. Nanteuil qui l'abandonne, sans égards, pour un diplomate de charme.
Dans le monde féroce des petits Rastignac des planches, l'excès est de rigueur et les extrêmes se touchent : l'amour appelle la mort, qui appelle l'humour. Faisant de sa vie une pièce de théâtre au final grandiose, Chevalier va jouer la plus terrible des « histoires comiques » c'est-à-dire de comédiens. En supprimant une existence, il va, lentement mais violemment empoisonner deux autres, les ronger par un venin corrosif.
Roman aux noires audaces, cruel dans ses fondements et subtil dans son analyse des mécanismes de l'esprit ; pour ne pas dire de l'inconscient ; virulent dans sa charge des bassesses et des injustices, Histoire comique est toujours le plus beau des « drôles de drame » qui se puisse lire.
Publié le : vendredi 1 avril 1994
Lecture(s) : 0
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782702145104
Nombre de pages : 224
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
« Les grands rôles de drame doivent, pour produire leur effet, être tenus par un comique, mais qui ait de l'âme. » Ainsi parle, prophétiquement, Chevalier, acteur tourmenté par deux grandes passions, son métier et Félicie Nanteuil. Nanteuil, filant comme une étoile prometteuse parmi les feux de la rampe, exquise et perfide, méchante et délicieusev. Nanteuil qui l'abandonne, sans égards, pour un diplomate de charme.
Dans le monde féroce des petits Rastignac des planches, l'excès est de rigueur et les extrêmes se touchent : l'amour appelle la mort, qui appelle l'humour. Faisant de sa vie une pièce de théâtre au final grandiose, Chevalier va jouer la plus terrible des « histoires comiques » c'est-à-dire de comédiens. En supprimant une existence, il va, lentement mais violemment empoisonner deux autres, les ronger par un venin corrosif.

Roman aux noires audaces, cruel dans ses fondements et subtil dans son analyse des mécanismes de l'esprit ; pour ne pas dire de l'inconscient ; virulent dans sa charge des bassesses et des injustices, Histoire comique est toujours le plus beau des « drôles de drame » qui se puisse lire.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Tendance

de le-nouvel-observateur

Le Détail révélateur

de editions-flammarion

suivant