//img.uscri.be/pth/20dd790584771744382fa0fbe236cd9a850e2216
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Histoire d'Agarit

De
101 pages
Alors qu'il se promène dans le bois de Méorbot à la recherche d'églantiers, le jeune Agarit croise un curieux funambule venu de nulle part. Depuis des temps reculés, le Bourg tout entier aborde avec la plus grande inquiétude le passage de la Lune de Bram. On dirait qu'à ce moment-là de l'année, une peuplade venue d'ailleurs entre en procession. Juste après le ciel s'ombrage au-dessus des parois de l'Ugur, et des nuées noires accompagnent comme les pas répétés d'un géant. Accompagné de Lamra, fils de l'un des membres du Verger, Agarit va vivre alors l'un des événements les plus marquants de sa vie. Or, il y en aura bien d'autres. Ce premier récit, qui raconte les premiers pas d'Agarit dans un monde incertain, est le début d'une épopée.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

2 Titre
Histoire d'Agarit

3Titre
Frédéric Torterat
Histoire d'Agarit

Littérature pour la jeunesse
5Éditions Le Manuscrit























© Éditions Le Manuscrit 2009
www.manuscrit.com

ISBN : 978-2-304-02580-4 (livre imprimé)
ISBN 13 : 9782304025804 (livre imprimé)
ISBN : 978-2-304-02581-1 (livre numérique)
ISBN 13 : 9782304025811 (livre numérique)

6 8 Petite biographie de l’auteur

I
Aujourd’hui que j’ai bien assez vécu, et que je
me sens prêt à partir pour la région des Murmu-
res, il est temps pour moi de rapporter les évé-
nements qui m’ont tiré de mon enfance. J’aurais
bien voulu que ma femme Omiride et nos en-
fants n’eussent jamais écho de ces désordres qui
ont agité cette partie de ma vie, mais je vois mal
comment leur cacher ce que j’ai eu la distraction
de raconter à mes petits enfants, à travers quel-
ques récits qui m’ont échappé. Par dessus tout,
depuis que j’habite le Verger, je ne compte plus
ceux qui insistent auprès de moi pour entendre
ce qu’ils appellent, non sans exagération, mon
périple, et j’avouerais que je me suis laissé
convaincre de ce côté-là aussi. Le moment est
donc venu de dicter ce récit à mon fils. Parmi la
population qui me presse de raconter mon his-
toire, c’est lui, sans doute, qui a dissimulé le
moins son impatience à l’entendre, et je ne suis
pas le dernier à m’en être amusé.
Voici donc de quelle manière tout commen-
ça, aux approches de la lune de Bram. Je mar-
9 Histoire d'Agarit
chais aux abords des sous-bois, à la recherche
d’herbes officinales, quand ce que vous nom-
mez chez vous un églantier très élégant, au port
robuste, m’appela d’une voix que je pus à peine
distinguer. Je fis quelques pas en avant, un peu
frappé, à vrai dire, qu’un simple arbuste fût en
mesure de parler comme vous et moi. Je tournai
donc autour, mais aucun bruit particulier ne se
faisant entendre, je mis bientôt cela sur le
compte du vent qui glissait dans les ramures, et
je poursuivis mon chemin. Une fois revenu au-
près des miens, je vis ma famille toute entière
attablée. Après m’être excusé d’avoir tardé, je
racontai à mes frères, en aparté, ce à quoi je ve-
nais d’être confronté, et ceux-ci se moquèrent
de moi si bruyamment que tout le monde vou-
lut savoir ce qui les faisait rire. Je leur cédai
alors bien volontiers la place, et ils mirent cette
anecdote en scène avec tant de bonne humeur
que mon père, ainsi que mes sœurs, se joigni-
rent à eux pour se jouer de ma stupidité. Je me
levai donc, un peu piqué par ces moqueries, et
je partis m’enfoncer dans ma chambre, dont la
fenêtre donnait sur la lisière.
Le lendemain, je déjeunai avec ma mère, qui
me reparla de cette curieuse histoire, mais qui
ne laissa pas de me confesser qu’elle aussi avait
déjà entendu parler les arbres dans le bois,
comme il est habituel chez les femmes de cer-
taines régions. Je me résignai donc à emprunter
10