Histoires assassines

De
Publié par

Ce recueil de nouvelles signe le retour de l'excellence de Bernard Quiriny. Tout comme dans les Contes carnivores, en une vingtaine de petites nouvelles, l'auteur fait preuve ici d'une inépuisable fécondité imaginative, mêlant avec un talent inimitable le burlesque au fantastique, le grotesque au tragique, l'ironie la plus mordante à l'onirisme le plus scabreux.


Publié le : mercredi 25 mars 2015
Lecture(s) : 2
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782743631888
Nombre de pages : 239
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
On meurt beaucoup dans ces vingt nouvelles, et pas toujours de façon naturelle. Mais on rit aussi, et on s’émerveille parfois. Bienvenue dans un monde où les critiques littéraires assassinent les écrivains, au sens propre. Où d’énormes papillons envahissent les im meubles. Où les érotomanes fécondent les femmes par l’esprit, puis deviennent bleus après l’amour. Où les Indiens d’Amazonie creusent des trous dans la forêt et se crèvent les yeux dans des cérémonies étranges. Où les banquiers ne savent plus compter les minutes et les heures. Certaines têtes tombent toutes seules ; les squelettes, eux, se font la malle
Vingt nouvelles inventives, sarcastiques et décalées dans la lignée des précédents recueils de Bernard Quiriny, entre humour noir et tradition fantastique.
Né en 1978 en Belgique, Bernard Quiriny est l’auteur de plusieurs recueils de nouvelles (Contes carnivores, Prix Rossel 2008, Prix du Style ; Une collection très particulière, Grand Prix de l’Imaginaire 2013), de deux romans (Les Assoiffées et Le Village évanoui) et d’un un essai sur l’écrivain Henri de Régnier, Monsieur Spleen.
Dû êÉ àûÉû
L’Angoisse de la première phrase, nôûÉÉŝ, Phbûŝ, 2005 ; . « Pôînŝ », 2011 Contes carnivores,nôûÉÉŝ, îîônŝ û SÉûî, 2008 ; . « Pôînŝ », 2010 Les Assoiffées, ôàn, îîônŝ û SÉûî, 2010 ; . « Pôînŝ », 2012 Une collection très particulière, nôûÉÉŝ, îîônŝ û SÉûî, 2012 ; . « Pôînŝ », 2013 Monsieur Spleen(notes sur Henri de Régnier), îîônŝ û SÉûî, 2013 Le Village évanoui, ôàn, Fààîôn, 2014 ; . « J’àî Lû », 2015
BÉnà Qûîîny
Histoires assassines
NôûÉÉŝ
Rivages
RÉôûÉz ’ÉnŝÉbÉ Éŝ pàûîônŝ Éŝ Èîîônŝ Pàyô & RîàgÉŝ ŝû
pàyô-îàgÉŝ.f
CôÉcîôn îîgÉ pà ÈîîÉ Côôbànî
© 2015, Èîîônŝ Pàyô & RîàgÉŝ 106, bôûÉà Sàîn-GÉàîn – 75006 Pàîŝ ISBN : 978-2-7436-3237-3
Bleuir d’amour
Là côûnàû ŝcîÉnîfîqûÉ ŝ’înÉôgÉ. S’àgî-î ’ûnÉ ôxînÉ ? D’ûnÉ hôônÉ ? Là càûŝÉ Éŝ-ÉÉ ŝû-nàûÉÉ ? CôbàûÉ pà ûnÉ àôî É chÉchÉûŝ, cà ÉÉ bà Én bchÉ ’àûôî É à ŝcîÉncÉ, cÉÉ É-nîÉ ŝûppôŝîîôn ÉîÉn pûŝ pôpûàîÉ â ÉŝûÉ qûÉ É Épŝ pàŝŝÉ. RàppÉônŝ ’ûn ô cÉ qûî nôûŝ àîÉ, pôû cÉûx qûî ’îgnôÉn ÉncôÉ : Épûîŝ ŝîx ôîŝ, ’àccôûpÉÉn nôûŝ Én ôû bÉûŝ. On à bîÉn û. PÉnàn ôîŝ â qûàÉ hÉûÉŝ ŝûîàn ’ôgàŝÉ (pàfôîŝ ôînŝ, pàfôîŝ pûŝ), à pÉàû bÉûî îŝîncÉÉn ; à chôŝÉ Éŝ ŝûôû îŝîbÉ àûx Éx-îŝ É àû îŝàgÉ, àîŝ É côpŝ ÉnîÉ Éŝ ŝûÉ â cÉŝ côôàîônŝ, y côpîŝ Éŝ ûqûÉûŝÉŝ. Dànŝ qûÉqûÉŝ càŝ à pÉàû nÉ bÉûî pàŝ àîŝ àûnî, ôû Éî ; àîŝ É bÉû ’ÉpôÉ É pûŝ ŝôûÉn, Én pàîcûîÉ ànŝ Éŝ pôpûàîônŝ É ypÉ càûcàŝîÉn. LÉ chàngÉÉn Éŝ pà àîÉûŝ pûŝ nÉ qûàn à pÉàû Éŝ pûŝ càîÉ, É pûŝ gÉ qûàn ÉÉ fôncÉ. Un Angàîŝ É ûnÉ SûôîŝÉ cÉÉn àccôûpŝ ŝÉ ÉpÉn ŝ fàcîÉÉn ; Én AfîqûÉ ŝûbŝàhàîÉnnÉ Én ÉànchÉ, ôn fàî ’àôû ànŝ ûnÉ îŝcîôn ÉàîÉ, Én pÉnàn ŝîpÉÉn
9
ŝôîn É îŝŝîûÉ à pàûÉ Éŝ àînŝ ôù à bÉûîŝŝûÉ Éŝ pûŝ ÉpàbÉ. (On nÉ pÉû ônc pûŝ pôÉ Éŝ gànŝ ànŝ cÉŝ pàyŝ ŝànŝ ônnÉ ’îpÉŝŝîôn ’àôî qûÉqûÉ chôŝÉ â càchÉ, ’àûàn qûÉ Éŝ gànŝ nÉ ŝôn gûÉ hàbîûÉŝ ŝôûŝ cÉŝ cîàŝ.) Pôû É ÉŝÉ, É phnônÉ àîÉ ŝÉôn Éŝ înîîûŝ, àû gàn à Éŝ Écînŝ É ÉàôôgûÉŝ qûî, încà-pàbÉŝ ’înÉnÉ ûn àccîn, ôûàîÉn û ôînŝ ÉnŝÉÉ à ààîÉ ànŝ Éŝ Éŝ É Éû ŝcîÉncÉ, Én y côûàn Éŝ cônŝànÉŝ. On n’à àûcûnÉ îÉ Éŝ àî-ŝônŝ pôû ÉŝqûÉÉŝ A ÉôûÉ ŝà cànàîôn hàbîûÉÉ Én ûnÉ hÉûÉ àôŝ qûÉ B à bÉŝôîn ’ûn ôû ÉnîÉ, pôûqûôî É bÉûîŝŝÉÉn Éŝ pûŝ pônônc chÉz X qûÉ chÉz Y ŝôn fÉ ûÉàû, É pôûqûôî cÉàînŝ ÉîÉnnÉn Éŝ ôû àûnÉŝ pûÔ qûÉ bÉûŝ. (On ôî àûŝŝî Éŝ ôî-gînàûx qûî îÉn ŝû É îôÉ, côÉ ôŝ ’ûnÉ cîŝÉ ’àpôpÉxîÉ.) On à Éŝ Én àîn ’înnôbàbÉŝ hypô-hŝÉŝ. I n’y à àûcûn àppô àÉc ’à É ŝàn, à fqûÉncÉ Éŝ àppôŝ àôûÉûx, ’ôîÉnàîôn ŝÉxûÉÉ, É ôÉ É îÉ, ’àcôôîŝÉ, É pàŝŝ chîûgîcà, Éŝ hàbîûÉŝ ŝpôîÉŝ, Éŝ îcàîônŝ, à qûànî É ŝôÉî, à îÉîÉ, à îgÉŝîôn nî Éŝ îÉŝ pôîîqûÉŝ. CôÉ î É P BÉg, É ’ûnîÉŝî É Fîbôûg : « On Én Éŝ ôûôûŝ àû pôîn ô, É î Éŝ ŝûpfîàn É ôî qû’Én pî É ŝÉŝ ÉchÉchÉŝ înÉnŝîÉŝ à côûnàû ŝcîÉnîfîqûÉ ônîàÉ Éŝ îpûîŝŝànÉ. RàÉÉn pô-bÉ É ŝàn àûà ŝûŝcî àn ’Éffôŝ pôû ŝî pÉû É ŝûàŝ. » En àÉnàn ’îpôbàbÉ Éxpîcàîôn, ’hûànî ŝÉ ŝîgnÉ â nÉ pûŝ pôûôî fàîÉ ’àôû Én ŝÉcÉ.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Le Voyage d'Octavio

de editions-rivages

45 tours

de editions-rivages

Mary

de editions-rivages

suivant