Histoires fantastiques

De
Publié par

Un jeune irlandais livré à lui même dans un univers fantastique. L’immersion de Léonard de Vinci dans un château en Charente. Un jeune homme qui poursuit une femme à l’aura douce et intrigante. Franck de Beaucé fait de chacune de ses nouvelles un bijou de romantisme et de grâce. Le surnaturel côtoie le lyrisme dans des récits qui incarnent avec talent une quête du sublime et de l’absolu. Membre de la Société des Poètes Français, Franck de Beaucé écrit des histoires d’inspiration fantastique. Fort de ses expériences au Japon, en Argentine et en Irlande, il écrit également des récits d’aventure et de voyage. Il est déjà l’auteur du roman Le miroir du temps aux éditions Le Manuscrit.
Publié le : vendredi 17 juin 2011
Lecture(s) : 193
EAN13 : 9782304031805
Nombre de pages : 145
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Histoires fantastiques
Franck De Beaucé
Histoires fantastiques
Nouvelles
Éditions Le Manuscrit Paris
© Éditions Le Manuscrit -www.manuscrit.com-2010 ISBN : 978-2-304-03180-5 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782304031805 (livre imprimé) ISBN : 978-2-304-03181-2 (livre numérique) ISBN 13 : 9782304031812 (livre numérique)
Je dédie ce livre à Karine... … et souhaite remercier Yann Menguy, Maria Meira Leite, et les éditions Manuscrit.
Franck de Beaucé
CET AMOUR FOU DOUTRE-TOMBE.
Nous sommes en été 2009, et le conférencier face au vieux donjon de Vincennes, s’exprime devant une foule de touristes venue de tout horizon. Son noble visage bien que jeune, est pâle et las, à croire qu’il a vécu plusieurs siècles. Quant à son regard, il frappe d’entrée notre héros (un jeune touriste irlandais, écrivain de son état, qui est de passage en France) car il semble être hanté par deux visions qui ne se dissiperont jamais : l’une radieuse comme l’aurore, l’autre sombre comme les ténèbres. Ecoutons donc cet homme d’apparence distinguée, maniérée un peu trop peut-être pour notre temps ? Oui, écoutons-le raconter l’histoire du donjon (sa voix est grave, avec des accents pathétiques) : « Mesdames, Messieurs, vous êtes ici devant une forteresse imprenable. Laquelle à différentes périodes de l’histoire a servi de prison. Oui, mesdames de prison !
9
Cet amour fou d’outre-tombe Venez, approchez vous près du pont levis qui mène au château. Et baissez les yeux, que voyez-vous ? Ce sont des douves profondes entourées de hauts murs comme au Moyen Age. Regardez maintenant un peu plus haut. Ce que vous voyez, ce sont des tours imposantes n’est ce pas ? Elles ont été bien gardées par les soldats des souverains qui se sont succédés au fil du temps. Que voyez-vous maintenant au milieu de cette façade blanche ? Eh oui ! Ce sont des meurtrières, et à l’intérieur de ces frêles lucarnes, je crois revoir ces regards perçants, ceux de ces hommes prêts à tirer avec leurs arbalètes, puis leurs longs fusils. Les jours ensoleillés ou de pluies, les nuits de clairs de lune ou sombres comme les ténèbres, les soldats étaient là, à leur poste, faisant mécaniquement leurs tours de garde le long des hauts murs qui donnent le vertige. Les ombres telles des démons, avançaient lentement et sans un bruit dans les rayons dorés de la pleine lune, surveillant les douves et les coins de la forteresse. Voyez-vous messieurs dames, il n’y avait aucune chance que les prisonniers s’évadent ! Au fil des Ages le donjon a recueilli plusieurs grands personnages, tel Fouquet le surintendant
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Siddhartha

de republique-des-lettres

Arc en fleuve

de harmattan