IL ETAIT UN PETIT HOMME

De
Publié par

En vacances à Cannes avec ses amis, l'avocat Charles Vannier fait la connaissance d'Alain Rochambeault, un riche industriel de la région. Celui-ci les invite à venir passer quelques jours dans sa luxueuse propriété, « Belle Rive », en échange d'un service : déceler l'identité du mystérieux amant de sa femme. Arrivés au domaine, les trois amis découvrent que de sombres secrets de famille remontent à la surface : liaison clandestine, jalousie fraternelle, manipulations… La violence ne connaît plus de limites… jusqu'au meurtre de l'un des membres de la maisonnée, inspiré par une comptine pour enfants. Charles Vannier parviendra-t-il à découvrir le cerveau qui se cache derrière cette effroyable machination ?
Publié le : vendredi 17 juin 2011
Lecture(s) : 129
EAN13 : 9782304013849
Nombre de pages : 251
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Il était un petit homme
2
Titre
Il était un petit homme
3
Titre Yannick Deron
Il était un petit homme
Polar
5 Éditions Le Manuscrit
Il était un petit homme
© Éditions Le Manuscrit 2008 www.manuscrit.com ISBN : 978-2-304-01384-9 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782304013849 (livre imprimé) ISBN : 978-2-304-01385-6 (livre numérique) ISBN 13 : 9782304013856 (livre numérique)
6
.
Il était un petit homme
8
CHAPITRE1 : IL ETAIT UN PETIT HOMME QUI AVAIT UNE DROLE DE MAISON
Florence Lenoir, allongée sur une chaise lon-gue au bord de la piscine turquoise de l’hôtel Excelsior, poussa un soupir à fendre l’âme. Quelqu’un ne la connaissant pas aurait pourtant pensé qu’elle n’avait aucune raison de soupirer ainsi. Elle était jeune, elle était belle, elle était en vacances dans l’un des plus beaux palaces de la Côte d’Azur… et elle s’ennuyait ! Le travail lui manquait : son ordinateur, ses dossiers, ses ar-chives, ses habitudes au bureau… Ma parole, je dois vraiment être cinglée ! pensa t’elle. Mon patron m’offre des vacances de rêve à Cannes et je trouve encore le moyen de me plaindre ! La jeune femme tourna la tête et jeta un re-gard désabusé sur son beau voisin de droite, al-longé lui aussi sur une chaise longue en train de bronzer. Ses yeux se posèrent avec envie sur le jeune corps athlétique et elle sentit son cœur se serrer. Au fond d’elle-même, elle savait bien d’où lui venait son humeur morose. Décidé-ment, elle n’avait pas de chance : pour une fois
9
Il était un petit homme
qu’elle rencontrait un garçon gentil, cultivé, in-telligent et beau comme un dieu, il fallait qu’il soit homosexuel et accessoirement le petit-ami de son patron, le célèbre avocat Charles Van-nier. Il n’y avait pas de justice ! Quelle idée avait-elle eu d’accepter de les accompagner tous les deux en vacances si c’était pour fantasmer sur un homme sans aucun espoir de l’atteindre. Enfin ! Peut-être rencontrerait-elle quelqu’un d’autre d’intéressant, ces prochains jours. Fort heureusement, il restait quand même encore quelques hétérosexuels sur terre. Le jeune voisin de Florence, Jérôme Morel, releva ses lunettes de soleil sur le front et se tourna vers elle pour lui parler. – Il commence à faire chaud. Je vais rejoin-dre Charles dans la piscine. Vous ne voulez pas venir avec nous ? – Plus tard, peut-être, répondit-elle avec un sourire contraint. Pour l’instant, je vais conti-nuer à profiter du soleil. Jérôme se leva, s’approcha du bord de la pis-cine et exécuta un plongeon parfait. Florence le vit ensuite nager vers Charles Vannier qui faisait des longueurs au milieu du bassin. Lui aussi était plutôt attirant. Florence devait reconnaître, en toute bonne foi, que les deux hommes for-maient un beau couple. Tentant d’oublier sa mauvaise humeur, elle ferma les yeux et essaya
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.