Iris

De
Publié par

Iris quitte son pays au bras de son époux pour rejoindre la Grèce. Elle découvre une île paradisiaque et apprend malgré elle une culture différente.

Publié le : mercredi 12 décembre 2001
Lecture(s) : 35
EAN13 : 9782748111804
Nombre de pages : 109
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

IrisIsabelle Deschouwer
Iris
ROMAN' manuscrit.com, 2001
ISBN: 2-7481-1181-8 (pourle fichiernumØrique)
ISBN: 2-7481-1180-X (pourlelivreimprimØ)Avertissement de l Øditeur
manuscrit.com — maison d Ødition francophone — a pour vocation de
rØunir les conditions idØales pour que tous les manuscrits trouvent leur
public.
Pour ce faire, manuscrit.com s est dotØ du plus grand rØseau de lecteurs
professionnels : composØ de libraires et de critiques, ilestentiŁrement
vouØ ladØcouverteet lapromotion dauteurs detalent,afindefavoriser
l Ødition de leurs textes.
Dans le mŒme temps, manuscrit.com propose — pour accØlØrer la
promotion des uœ vres — une diffusion immØdiate desmanuscrits sous
forme de fichiers Ølectroniques et de livres imprimØs. C est cette Ødition
quelelecteuraentrelesmains. LesimperfectionsquilydØcŁlerapeut-Œtre
sont indissociables de la primeur dune telle dØcouverte.
manuscrit.com
5bis, rue de lA’ sile Popincourt
75011 Paris
TØlØphone:0148075000
TØlØcopie : 01 48 07 50 10
www.manuscrit.com
contact@manuscrit.com


’ à àIPar une nuit d’ØtØ chaude, Iris partit à cheval le
long des sentiers de la forŒt. Elle aimait chevaucher
à vive allure, les cheveux noirs comme la nuit allØ-
gØeparlevent. Lesgensdormaientetilyfaisaitas-
sez tranquilles à part quelques oiseaux qui papillon-
naient. Le ciel Øtait rempli d Øtoiles.
Elle aper ut un cavalier au loin.
« Adrien ! Cria-t elledu hautdeson cheval. »
Il nel entendit pas. Elleserapprocha etlui fit un
signedelamain. Enfin,illavit. ElleaimaitAdrien,
il Øtait comique et la faisait souvent rire.
Il la vit et descendit de son cheval, l embrassant
tendrement. Si son frŁre les voyait, il serait fou de
rage : Il faut rester chaste pour le mariage et ne pas
frØquenter avant les fian ailles
Elle fait bien entendu ce qu elle veut.
« Tu as ramenØ beaucoup de faisans ? » Lui de-
manda t elle.
« Non, rien. J ai fait une reconnaissance pour
la course de demain. Tu viendras m admirer ? »
Interrogea t il.
«HØlas,non. MonfrŁreJeanvarentrercettenuit
et je ne pourrai donc pas me libØrer pour demain.
Nousdevonspara t-ill Øcouter. Ilnousraconterason
voyage enGrŁce. Je n enai vraimentpasenvie.»
« Je comprends, et je penserai à toi de tout mon
c ur. »
Ils se regardaient dans les yeux langoureusement
mais sans oser se toucher.
« Je ne tiendrai pas trŁs longtemps, Iris. » Dit-il
en faisant une mine contrite.
9Iris
«Parled’abord monpŁreou monfrŁreet
on verra aprŁs. Mais il faut qu ils soient au moins
avertis de notre relation. »
«Ets’ils neveulent pas ? Tusaisque ma famille
n a pas beaucoup d argent ! Tu viens d une grande
famille. » Observa Adrien, septique.
« Et bien, je te verrai tout de mŒme, et l’argent
compte moins que l’amour pour moi. Dit-elle d un
ton sans rØplique.
Promenons-nous un peu ensemble jusque chez
toi. »
Ils se promenŁrent l un prŁs de l autre. Ils ai-
maientŒtreensemble,ilsn avaientpasbesoindepar-
ler pour se comprendre l un et l autre. Il Øtait temps
qu Adrien se dØclare, car cela faisait dØj trois mois
qu ils se frØquentaient.
ArrivØs à l Øcurie du Manoir, ils descendirent de
chevalet donnŁrentles rennesau gar on d Øcurie.
Elle entendait une voix dØsagrØable d homme au
loin, sßrement son frŁre.
« Vite, il faut que je parte avant qu il nous voie.
Reviens demain au coucher du soleil… »
Et elle partit avant d avoir entendu la rØponse de
sonbienaimØ. Ellecourutdanslademeurerejoindre
sa chambre. Elle sonna sa domestique pour qu elle
l aideàsedØshabilleretàenfilersachemisedenuit.
«Lisbeth,prendmonpeigneetmabrossepourme
coiffer. »
« Mademoiselle a encore trop galopØ, sa coiffure
est tout ØbouriffØe. Je vais encore avoir un mal de
10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.