J'aimais déjà les étrangères

De
Publié par

« La première fois que je l’ai vue nue, elle m’a paru fanée. C’était en fin d’après-midi, dans ma chambre où flottait une odeur de tabac froid et de café. Elle se rhabillait devant la fenêtre, sans se soucier du regard des voisins. Elle était fière de sa poitrine. “J’ai les plus beaux seins de Kaliningrad, assurait-elle en bombant le torse, c’est un trésor national.” » Un jeune Parisien s’abandonne au culte de la régression, tenant la médiocrité pour le dernier refuge de la morale. Une femme mariée, originaire des pays de l’Est, renverse le cours de son existence.
Publié le : mercredi 11 mars 2009
Lecture(s) : 19
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246750697
Nombre de pages : 240
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
« La première fois que je l’ai vue nue, elle m’a paru fanée. C’était en fin d’après-midi, dans ma chambre où flottait une odeur de tabac froid et de café. Elle se rhabillait devant la fenêtre, sans se soucier du regard des voisins. Elle était fière de sa poitrine. “J’ai les plus beaux seins de Kaliningrad, assurait-elle en bombant le torse, c’est un trésor national.” » Un jeune Parisien s’abandonne au culte de la régression, tenant la médiocrité pour le dernier refuge de la morale. Une femme mariée, originaire des pays de l’Est, renverse le cours de son existence.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi