Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,90 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Jason-Jasons

De
257 pages
Après "Beau serpent dans l'azur", l'histoire des Atridis se poursuit avec "Jason-Jasons". Comme dans la mythologie, Jason, après s'être emparé de la Toison d'Or et devenu père de famille, répudie son épouse. Le couple déchiré, la famille brisée peut-elle se relever? mme Nourrice et le Centaure perceront-ils les mystères de ces héros? Vers quels méandres prsychologiques déboucheront-ils ? Une fouille approfondie de l'âme dévoilera-t-elle les douleurs et les souffrances enfouies pour, tel le Phénix, renaître de ses cendres? Jason et EM, par leurs paroles, ouvriront-ils la voie de l'inconscient pour mieux construire la réalité et, peut-être, se rendre plus libre?
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Jason-Jasons
Compan
Jason-Jasons Saga des Atridis
ROMAN
© Éditions Le Manuscrit, 2006 www.manuscrit.com communication@manuscrit.com ISBN : 2-7481-7779-7 (fichier numérique) ISBN 13 : 9782748177794 (fichier numérique) ISBN : 2-7481-7778-9 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748177787 (livre imprimé)
Première partie
MADAMENOURRICEBrunie par le soleil, les cheveux blancs, paix et quiétude émanent d’elle. Il y a des êtres ainsi. Je fonds. Le temps fond. – Je vous écoute, me dit la voix enveloppante. – Je suis venue parce que mon-mari-dit-que-je-suis-folle. Cela s’appelle “névrose” maintenant ? Je ne sais même pas ce que cela signifie, “être névrosé ?” Si vous saviez… Tant de choses, incompréhensibles, à vous raconter… Pur bafouillage ; je ne peux même pas parler : -…Mon mari… J’ai deux enfants, deux fillettes… J’ai eu une autre petite fille, mais je l’ai perdue… morte… Mes mains s’ouvrent, doigts écartés, ainsi m’a coulé cette vie. – Quelle coïncidence ! J’ai trois filles, comme vous, plus âgées que les vôtres, bien entendu, puisque je suis grand-mère. Nous nous sourions. Je parle : onomatopées maladroites, trébuchantes, réinventer le langage. Des mots ravalés, qui demeurent tus tout autant que dits. – … Et nous sommes mariés, …dix-huit ans déjà… Il m’a quittée pour une fille plus jeune que moi de 15 ans. - Il l’a envoyée en Allemagne (elle est allemande)
9
pour en finir avec elle. Mais, aussitôt partie, il l’a suivie. Il ne s’est pas plus tôt trouvé en Allemagne, il m’a écrit qu’il voulait revenir à moi. -Rentré ici, il l’a fait revenir… Il ballotte entre elle et moi - mais dans son lit à elle… Six traversées de l’Atlantique, d’ici en Allemagne… Vous vous rendez compte ? Cela dure depuis la naissance de mon dernier bébé, elle a déjà trois ans. Et pour toute fortune, nous avons des dettes… Il dit que tout est de ma faute, qu’il ne peut pas se partager entre deux femmes, qu’avec moi il a toujours la tête à une autre… Parce que je suis folle. Né-vro-tique. Il veut que je me fasse analyser. Pour revenir à la maison. Je dois être bien coupable… J’ai eu un amant… Avouer ? Maintenant aussi… Redresser mon dos ; courbé de honte ? – Ma mère aussi dit que je suis folle, “maudite” ; elle m’appelle “ mau-dite- comme - mon-père” Et mon oncle dit… Est-ce parler ou confusion ? Sa pensée enchevêtrée ne sait plus s’exprimer. Et moi, te remplacer, toi, te deviner toi ; désormais m’identifier, à toi, recueillir la pensée qui hésite à se formuler, embryon incertain en gestation. L’aider: - Vous ne m’avez pas précisé l’âge de votre mari ? – Quarante ans. J’ai trois ans de moins que lui. – L’âge dangereux, le démon de midi. Il craint de ne plus être séduisant, il veut se prouver sa force à lui-même. Et tout aussi naturel, auprès d’un mari volage, de vouloir vous prouver votre propre séduction. Et tout aussi naturel de vous aimer, au-delà de toutes ces aventures. La plus étrange du trio, c’est bien cette fille. S’accrocher ainsi à un homme qui démontre son attachement à sa famille et ses enfants ?
10